Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

Association pour le don du sang bénévole

Prochaines collectes de sang à Châtillon-sur-Loire

Les prochaines collectes auront lieu :

Le vendredi 22 février
Le vendredi 21 juin
Le vendredi 27 décembre
De 15 heures à 19 heures au Centre médico-social.

- Etre âgé de 18 à 70 ans inclus
- Ne jamais venir à jeun
- Bien s'hydrater avant et après le don
- Amener une pièce d'identité pour un premier don
- Se munir de son ordonnance en cas de traitement en cours

Bureau

Annie Fortin, Présidente
Joël Coutant, vice-Président
Jean-Luc Tiercelin, Trésorier
Marie Roblet, Trésorière adjointe
Lucette Rat, Secrétaire
Camille Girardin, Secrétaire adjointe

Autres membres du Conseil d'administration : Gérard Bedu, Anne-Sixtine Deveau, Francis Faure, Florence Frelat.

Contact

Annie Fortin, Présidente
4 rue du Maréchal Joffre
45360 Châtillon-sur-Loire
Tél. : 06 73 30 81 88
Email : fortin.annie@sfr.fr

Jean- Luc Tiercelin, Trésorier
Tél. :   06 42 68 46 10
 Email : jlucdu45@gmail.com

Lucette Rat, Secrétaire
2 bis chemin du Pâtis
45360 Châtillon-sur-Loire
Tél. : 06 74 86 53 49
Email : elrat@orange.fr

L’assemblée générale départementale du don du sang à Châtillon

Pour son assemblée générale, l’Union départementale pour le don du sang a choisi Châtillon. Un événement qui ne se produit pas tous les jours et où de nombreux bénévoles qui oeuvrent pour cette belle cause se sont retrouvés.

C’est à l’unanimité un manque de moyens, la suppression de nombreuses collectes dans les communes rurales et le manque de prise en compte de l’aspect humain que les bénévoles ont dénoncé. Epaulés par l’assistance d’environ cinquante personnes.
Annie Fortin, la présidente de l’Association à Châtillon était sur place accompagnée de Bernard Bonnefont, Adjoint au Maire.
Etaient présents : Jean-Yves Py, directeur médical région Centre-Pays-de-Loire ; Murielle Barnoux, médecin sur le secteur orléanais ; Jacky Dugaud, Président régional ; Etienne Hernandez, président de l’Union départementale pour le don du sang ; Josette Brana, Trésorière ; Geneviève Breton, Secrétaire.
Tous ont tenu à souligner l’importance des dons de vie : plasma, sang, plaquettes qui sauvent des milliers de vies chaque année.
Bonne nouvelle : cette année, l’apport en sang a été suffisant pour subvenir aux besoins des malades mais, avec la diminution des collectes et, fatalement, des donneurs, l’année 2019 et celles à suivre s’annoncent difficiles.
C’est d’ailleurs pour cette raison que « L’Union départementale » et plus particulièrement Etienne Hernandez a souhaité transmettre une lettre à l’EFS (Etablissement Français du Sang) pour exprimer son désaccord avec leur politique actuelle.
En effet, depuis la loi NOTRe, les collectes ont été réparties, dans les communes rurales, sur les plus grosses communes du Canton.
A Châtillon, seules trois collectes persistent contre une dizaine avant la mise en vigueur de cette loi. Les autres collectes se font à Briare et, comme l’a précisé une personne du public, les gens n’ont pas forcément le réflexe d’y aller ou tout simplement pas l’envie de changer leurs habitudes.
Il est bien dommage que ces collectes soient supprimées d’autant qu’à Châtillon, l’équipe de bénévoles de l’Association est très active et investie pour la cause.
Autres dons évoqués : les dons de moëlle osseuse et d’organes. L’association ADOT 45 (Association de dons d’organes et de tissus humains) a précisé qu’elle serait présente à Orléans pour un événement comparable au Téléthon, place du Martroi, afin de sensibiliser le public. Cet événement se déroulera le 3 avril. En amont, d’autres actions seront réalisées auprès des facultés notamment.
En France actuellement, 23 828 personnes sont en attente d’une greffe d’où l’importance de faire connaître vos souhaits à vos proches.
Depuis 2 ans, si une personne ne s’oppose pas clairement à un don d’organes de son vivant, on considère son consentement comme présumé. Mais dans les circonstances d’un décès, il est toujours difficile pour les proches de prendre une décision.
Nicolas, greffé du rein, est venu apporter son témoignage émouvant. Il vit depuis 8 ans avec son greffon et sa vie a bien changé. Fini les dialyses, les restrictions alimentaires, sportives. Jacky Dagaud a, ensuite, pris la parole et apporté son soutien à tous les blessés et les malades. Il a évoqué les contraintes rencontrées depuis quelques années dues au manque de personnel et de donneurs.
En France, l’année passée, il y a eu 295 collectes et 24 765 donneurs mais le nombre de collectes continue de diminuer et « j’ai bien peur que nous nous retrouvions face à un désert de collectes », a expliqué Jacky Dagaud.
C’est pourquoi, il a invité chaque personne en ayant la possibilité, à donner un peu de leur temps et de leur sang pour sauver des vies. « Ca n’arrive pas qu’aux autres », ont ajouté les bénévoles !

L’asso pour le Don du sang a toujours besoin de vous

Il y a quatre ans, une association pour le Don du sang se créait à Châtillon. Aujourd’hui, les dons sont toujours aussi nécessaires mais les collectes moins nombreuses. Il est donc encore plus important de se mobiliser pour que l’Association et les collectes perdurent.

Depuis 2017, l’association pour le Don du sang bénévole de Châtillon accueille les bénévoles de Briare. En effet, n’ayant plus d’association sur leur commune, ils ont fusionné. Les collectes sont donc, désormais, partagées entre les deux villes. C’est pourquoi, il est important de rester mobilisés ! En effet, si le nombre de poches recueillies venait à diminuer, les collectes pourraient être supprimées. Ce qui serait catastrophique pour les donneurs qui devraient se rendre dans les grandes villes, mais aussi pour l’Association qui n’aurait plus lieu d’exister.
Les chiffres sont significatifs. En 2016 : 46,4 poches ont été recueillies contre 34, seulement en 2017. « A chaque collecte, c’est une cinquantaine de personnes qui se présente », nous explique Annie Fortin, présidente de l’Association et Lucette Rat, secrétaire. Sur ces 50 personnes, certaines ne peuvent pas donner soit parce qu’elles ont un traitement médical, soit parce que leur état de santé ne le leur permet pas, soit parce qu’elles ne se situent pas dans la tranche d’âge. De plus, chaque personne ne peut pas donner la même quantité. C’est le médecin qui apprécie.
C’est pourquoi, si la mobilisation et le nombre de personnes qui se présentent sont plus importants, les chances de récolter plus de poches le sont aussi.
« J’incite les personnes qui ont entre 18 et 70 ans à donner. Après tout, on peut tous en avoir besoin un jour », souligne Annie. Idem pour le nombre d’adhérents qui est de l’ordre de 15 actuellement. Le fait d’adhérer à l’Association apporte un soutien et permet de faire exister cette dernière au niveau départemental.
Pour sensibiliser et faire déplacer les gens, les membres de l’Association sont actifs. Ils affichent des banderoles, distribuent des flyers et participent même à l’opération « sacs à pain » qui consiste à donner des sacs à pain à l’effigie du don du sang dans les boulangeries qui les distribuent, elles, aux clients.

Vous trouverez les dates des prochaines collectes un peu plus bas sur la page.
L'assemblée générale de l'Association de tiendra le jeudi 8 février à 19 heures à la salle de la Mairie, rue du Cormier.