Marta Justovica

Marta Justovica

Marta Justovica est née en Lettonie, dans les Pays Baltes. Artisan du cuir, dessinatrice puis graphiste, elle a toujours pratiqué la photographie, tantôt en professionnelle, tantôt en amateur. Depuis 2003, elle parcourt l’Europe et l’Australie pour photographier les couleurs et les mouvements des villes et des ports du monde.
Après avoir été accueillie en résidence d’artiste au château de Trousse-Barrière à Briare en 2010, Marta Justovica a choisi de s’installer à Châtillon-sur-Loire.

Marta Justovica Marta Justovica
Marta Justovica Marta Justovica
Marta Justovica Marta Justovica
Marta Justovica Marta Justovica
Marta Justovica Marta Justovica
Marta Justovica Marta Justovica

Voir plus de photos de Marta Justovica

Marta Justovica, photographe du joyeux et de l’insolite

Exigence, surprise, finesse, insolite sont quelques-uns des fils rouges du vocabulaire artistique de Marta Justovica. Le chien à l’oeil mi-ouvert s’endort sous le balcon à l’ombre de la carpette à son effigie mise à sécher sur la rambarde. Une passante enlace la statue de James Joyce sur le port de Trieste. Marta Justovica s’amuse, bondit sur l’anomalie, l’anachronisme, la bizarrerie. A travers l’objectif de son appareil photographique, elle donne naissance à des communautés fantastiques d’objets et révise leurs ombres, draps devenus drapeaux, drapeaux devenus haillons, haillons devenus parures.

L’humour est une constante dans l’oeuvre de Marta. L’oeil aux aguets, l’objectif affûté comme l’outil d’un barbier, elle saisit, attrape au vol, fixe ce qui est visible pour elle seule, l’instant magique, l’improbable association, le hasard incongru. Observatrice d’exception, elle voit ce que les autres ne voient pas.

Avant de se consacrer entièrement à la photographie, Marta Justovica a exercé les métiers de graphiste et de lettriste. Sa connaissance de la calligraphie et des caractères d’écriture rejaillit dans son oeuvre comme autant de clins d’oeil souvent humoristiques aux lettres, courbes, motifs et signes dont elle travailla longtemps la matière. L’enseigne vieillie d’un magasin, l’interdiction peinte à la va-vite sur une porte de garage, l’affiche involontairement détournée par le graffiti maladroit lui inspirent des photos drôles, inattendues qui disent la complexité de la ville et la richesse colorée de ses habitants.

Depuis 2003, Marta Justovica parcourt l’Europe, de la Suède au Portugal, de l’Angleterre à l’Italie. Venise, Bologne, Palma de Majorque, Barcelone, Londres, Manchester, Copenhague sont quelques-unes des villes où se sont exercées sa curiosité et son exigence. A l’originalité et à la fantaisie du regard, Marta Justovica associe la précision du cadrage et la justesse de la composition. Chacune de ses photographies est construite. Pas une ligne qui ne soit nécessaire. Pas une tache de couleur qui soit superflue. La photographe joue des traces, des trames, des motifs répétitifs pour créer des oeuvres abstraites mais toujours pleines de la présence de l’homme.

Ses paysages urbains, aux perspectives ouvertes sous des ciels nuageux, nous rendent les villes familières, presque maternelles. La ville de Marta Justovica est accueillante, multiculturelle, à échelle humaine. Des villes qu’elle a visitées, la photographe a ramené d’étonnants clichés de rues faites d’amoncellements d’histoires, de bâtiments mangés de plantes grimpantes. Que ce soit au coeur de la City londonienne, au pied de l’opéra de Sydney ou dans les rues surpeuplées de Naples, la nature n’est jamais bien loin pour Marta. Entre deux autobus, elle saisit le vol de l’oiseau dans le sillage de l’avion, la feuille qui s’envole sous le pas des passants pressés ou la volute gracieuse d’une herbe brouillant de sa courbe la régularité d’une grille.

Les ports, les marchés, points de rencontre de la ville et de la campagne, de l’homme et de la nature, sont pour elle d’inépuisables sources de sujets et de création. Si elle a parfois fixé des foules, elle a surtout gardé l’image de sereines solitudes. Il n’y a ni angoisse, ni violence dans les images qu’elle nous livre. La ville de Marta Justovica n’est pas un enfer, elle est le berceau de l’homme, son écrin. Bienvenue dans le monde de Marta Justovica, un monde complexe, foisonnant et jubilatoire.

Contact

Marta Justovica
20, avenue de la République
45360 Châtillon-sur-Loire
Tél. : 06 14 56 88 58
Email : paveries@yahoo.com
Site : https://www.flickr.com/photos/chatillonsurloire/sets

Haut de page