Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

Michel Bonnand, peintre sculpteur

Réalisations

Monument commémoratif des trois Guerres à Bitche (Moselle), Monument Marie Fouré à Péronne (Somme), Chemin de Vie, à l'église Saint-Paul de Marcq-en-Baroeul (Nord), Monument « À La Mémoire des disparues de l’Yonne » à Auxerre.

Sculptures d’extérieur dans des parcs et propriétés privées en Lorraine, Sologne, Val de Loire, Japon, etc.

Vitraux, peintures, sculptures dans de nombreuses collections privées en France et à l’étranger, Japon, Mexique, Venezuela, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis, Argentine, etc.
Il a créé une oeuvre en 2015, "Le cri de Janus" pour le Parcours poétique installé sur les bords de Loire.

Février 2011

exposition personnelle chez Adekat Gallery à Tokyo

Salons et distinctions

• Prix Madoré de la Fondation Taylor
• Salon des Artistes Français (médaillé)
• Salon d’Automne (sociétaire)
• Salon de la Nationale des Beaux-Arts
• Salon “Formes humaines” au Musée Rodin à Paris
• Salon du Lys à La Chaise-Dieu (invité d’honneur)
• Salon de Marcq-en-Barœul (invité d’honneur)
• Prix du public au prix des Volcans à Clermont-Ferrand

Contact

Michel Bonnand
Le Colombier
45360 Châtillon-sur-Loire
Tél. : 02 38 31 45 51
Site : www.michelbonnand.com

Michel Bonnand, peintre et sculpteur aux multiples talents…

Depuis son plus jeune âge, Michel Bonnand est un « mordu » d’art. Déjà tout petit, il dessinait… « Mon parrain était un très bon pastelliste, je baignais dedans » sourit-il. Très tôt, son parrain lui offre une gouge et « il tape dans son premier bout de bois » comme il dit.
La passion de la sculpture était née ! En 1951, alors qu’il n’a que 16 ans, il fait sa première exposition dans sa ville natale à Crosne (Essonne). Il a pourtant dû, pendant quelques années, mettre cette vocation de côté. Ses parents voulaient qu’il apprenne un métier.
Il rentre donc à l’école Nationale des Métiers d’Arts à Paris avec une dispense d’âge. Trois ans plus tard, il est diplômé en tant que Maître-verrier. Dès 1955, il dirige son atelier de vitrail à Metz qu’il vend 15 ans plus tard. Durant toutes ces années, il continue à faire du pastel et de la peinture : « je voulais être artiste, il le fallait ».
En 1970, il remporte le concours international du Monument commémoratif des trois guerres à Bitche (Moselle) et revient à sa vocation première : la sculpture.
Il est aussi l’auteur des monuments suivants : monument Marie Fouré à Péronne (Somme), Chemin de Vie, à l'église Saint-Paul de Marcq-en-Baroeul (Nord), monument « À La Mémoire des disparues de l’Yonne » à Auxerre.
Il a aussi réalisé des sculptures d’extérieur dans des parcs et propriétés privées en Lorraine, Sologne, Val de Loire, Japon, etc… ainsi que des vitraux, peintures, sculptures dans de nombreuses collections privées en France et à l’étranger, Japon, Mexique, Venezuela, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis, Argentine, etc.
En 1971, il s’installe à Châtillon au « Colombier » où il continue de travailler encore aujourd’hui.
Le marchand d’arts, Jean Minet remarque son talent en 1973. Il lui ouvre alors ses galeries d’arts à Paris et en province. Michel travaillera pour lui en exclusivité pendant plus de 20 ans.
Depuis toujours, il multiplie les expositions en France et à l’étranger : Paris, Lille, Strasbourg, Honfleur, Colmar, Nîmes, Orléans mais aussi à Osaka, Tokyo, Hiroshima.
En 2004, il inaugure la salle de l’Espace Culturel à Châtillon où il exposera aussi en 2008 et en 2013. Pour ses 50 ans à Châtillon, il exposera peut-être de nouveau, dans 5 ans, pour une rétrospective de ses oeuvres.
Le sculpteur est aussi à l’origine du « Cri de Janus », oeuvre du parcours poétique installée sur les bords de Loire à Mantelot : « je voulais apporter quelque chose, être présent au milieu de tous ces artistes ».
Il ne manque jamais d’inspiration et déborde d’idées : « les idées, c’est souvent le bois qui me les donne ». Michel lit dans les lignes du bois, il voit dedans ! C’est comme si les morceaux de bois qu’il travaille étaient prédestinés…
Il se plaît aussi à intégrer la peinture dans sculpture et inversement dans ses oeuvres. Actuellement il réalise d’ailleurs une pièce de ce type pour un concours à Limoux (Languedoc) : « J’aime bien les concours, ça me permet d’avoir un but à poursuivre »…

Michel Bonnand
Michel Bonnand
Michel Bonnand
Michel Bonnand
Michel Bonnand
Michel Bonnand