La cavalcade en images

La cavalcade en images

La cavalcade en images

Exceptionnel, spectaculaire, extraordinaire, époustouflant : les adjectifs pour qualifier le spectacle offert dimanche nous manquent ! Les couleurs, les déguisements, les fleurs, les décorations étaient largement à la hauteur de l’événement et la promesse a été tenue.
On en a pris plein les yeux…

Seize : c’est le nombre de chars qui ont défilé tout l’après-midi en centre-ville !
En ouverture du cortège, le groupe « Los Kepitos Txaranga » suivi du char du Centre aéré, une pirogue où des dizaines de petits marins arrosaient la foule. Un petit pousse-pousse très charmant précédait le char des « Bons vivants de Chanoy » fleuri et coloré qui représentait les habitants de Chanoy au jardin.
Les fanfares de Beaulieu et Bonny, elles, ouvraient la place au char suivant : le char de Beaulieu. Char potager, fermier sur lequel les deux dauphines Cassandre Borderieux et Marion Morin avaient pris place. A la suite, les pompiers étaient en folie !
Même s’ils n’avaient pas leurs lances à incendie, ils ont largement aspergé tout le monde avec leurs pistolets à eau et leurs pulvérisateurs.
Suivis de la fanfare de Coullons et du char des Bodin’s où des rombières pédalaient, étendaient leurs culottes ou encore poussaient des petites brouettes, ce char nous aura bien fait rire y compris grâce au chauffeur qui a aimé jouer de l’accélérateur.
Place à la fanfare de Saint-Martin-sur-Ocre suivie par le char de la brasserie des jeunes agriculteurs.
Juste derrière, pas un char mais une voiture cabriolet de « L’Amicale des retraités » dans laquelle le chauffeur gentleman emmenait ces dames en balade.
La fanfare giennoise ouvrait, ensuite, la place au char très coloré de Cernoy-en-Berry sur lequel la première dauphine du village avait pris place.
Pour rester haut en couleurs : le char disco de « La ferme des Près ». Avec musique, chorégraphie et paillettes. Juste derrière, un second camion de pompiers, un peu moins turbulent…
La fanfare de Blancafort précédait le char d’Autry-le-Châtel dédié au four à pain, évidemment. Les deux dauphines et des apprentis-boulangers y avaient pris place.
Char d’un autre genre : le cheval en fleurs du quartier de la route de Beaulieu. « Bijou », le percheron a fait son effet ! Il était suivi de la fanfare de Vailly qui s’est livrée, au second tour, à une danse endiablée…
Au « Petit Chaperon rouge » de faire son entrée : le char de Pierrefitte sur lequel le chaperon n’était autre que la sœur d’Alicya Bailly, la 1ère dauphine de la Reine du Comice.
La fanfare de Boulleret ouvrait la marche au char de Saint-Firmin. Des chats musiciens précédés par un ornithorynque aux couleurs vives.
Pour finir ce cortège, honneur à Châtillon et à sa fanfare et, bien sûr, aux stars du Comice : La Reine du Comice, ses dauphines et les reines des autres villages.
Le char était tout simplement splendide tout comme les jeunes filles. Surprise supplémentaire : le char était conduit par M.Chevreau, le grand-père de la Reine qui a confié avoir passé le plus beau jour de sa vie, dimanche… Nous vous laissons le soin d’en juger par vous-même en regardant les photos ci-dessous :

Voir les autres galeries de photos >>1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

Voir les autres galeries de photos >>1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6


Haut de page