Comice

Vingt-huit comices plus tard…

Vingt-huit comices plus tard…

Dans quelques jours, Châtillon va célébrer son vingt-huitième Comice agricole. Plus de 160 ans après la première édition de cette fête rurale qui rassemble, l’engouement et l’excitation sont indemnes. Il y a de ces traditions qui ne fanent pas, que le temps n’atteint pas !

En 1854, sous la présidence du comte de Béhague, Châtillon organise son premier Comice agricole, le premier des Comices du canton et le premier d’une longue série. Deux ans plus tôt, une loi était alors mise en vigueur. Une loi qui encourageait le développement des comices agricoles.
En réalité, l’origine des comices agricoles remonterait à bien plus loin que cela. Au XVIIIe siècle, Louis de Lapeyrière créé la fête des Vaillants dont la première édition a eu lieu en 1750 dans le Lot-et-Garonne. S’en suivent des concours primés de l’agriculture à Vouxey en 1773 et en 1774.
A l’époque, on est bien loin de la vision actuelle du Comice. Cette fête est faite, tout d’abord, pour promouvoir le progrès agricole. Elle permet aussi aux paysans de rompre avec leur quotidien, de se rencontrer, de partager et d’être récompensés et primés pour leurs efforts.
Si aujourd’hui, les objectifs et les animations ont évolué, le Comice reste dans l’esprit de tous, un héritage, une fierté qui se transmet, se préserve et que l’on a envie de voir perdurer. Que ce soit pour soutenir ceux qui travaillent la terre et élèvent les bêtes, pour danser ou boire un verre, pour admirer les chars, les fleurs ou encore pour regarder s’illuminer le ciel, le Comice est le témoignage de notre Histoire.
« Aujourd’hui, les comices restent la fête et la vitrine du monde rural », écrivait François Weil-Picard dans son livre « Un siècle de Comices ».

Les services techniques sur tous les fronts pour le Comice

Les rendez-vous à la ferme du dimanche matin pour le Comice agricole

Depuis le mois de février, les employés des services techniques dirigés par Christophe Macé, ratissent la Ville pour que tout soit parfait pour le Comice agricole qui aura lieu ce week-end !

L’herbe à tondre par ci, les arbres à élaguer par là, les massifs à mettre en place aux quatre coins de la Commune, les fleurs à planter : ils en ont eu des choses à faire durant ces derniers mois.
En vous promenant à Châtillon, vous avez certainement pu remarquer que tout était nickel, en place, et que rien n’a été laissé au hasard. Grâce à la vigilance de Christophe Macé, le directeur des services techniques et au travail de toute son équipe, Châtillon est prêt, prêt à recevoir sa plus grande fête de l’année !
Mais…il reste encore du travail ! Ce mardi 25 juillet, jour où nous contactons Christophe au téléphone, il vérifie, organise, met en place. D’ici samedi, il devra, avec ses hommes, installer 80 panneaux de signalisation sur lesquels ils auront, préalablement, collé et affiché les arrêtés avec les horaires et les jours concernés par la signalisation.
« Rien que ça, ça représente deux jours non-stop de travail » précise-t-il.
Les semaines précédentes, ils ont aussi aidé au montage du matériel, installé tous les fanions de la Ville (200 pièces de 10 mètres) et participé à l’installation de la décoration avec les différents quartiers. Tâche qu’ils poursuivront toute cette semaine jusqu’au jour J.
Samedi, ils auront un repos bien mérité avant d’être dimanche, pour la grande cavalcade, sur tous les fronts. En effet, ils assureront la sécurité dans le cadre du plan vigipirate.
Sur chacune des rues barrées (une quinzaine), un agent sera présent avec un véhicule et un tracteur de la Commune.
Christophe, lui, sera en tête de cortège pendant le défilé.
N’oublions pas non plus qu’après la fête, ce sont eux qui seront chargés de démonter le matériel et de la remise en ordre de la Ville…

Vous trouverez ci-dessous les arrêtés avec les noms des rues non praticables le dimanche pour la cavalcade, ainsi que l’organisation du stationnement et de la circulation pendant les deux jours de Comice.

Télécharger les arrêtés : 70 et 73

Rencontre avec Jean-Michel Léger, président du Comice agricole sur l’arrondissement de Gien

Les rendez-vous à la ferme du dimanche matin pour le Comice agricole

Depuis 2010, Jean-Michel Léger est président de l’association « Comice agricole et société d’encouragement à l’ancien arrondissement de Gien ». Entré au sein de l’Association en 1978, il ne se lasse pas de coordonner et de chapeauter les Comices qu’il aime tant.

L’agriculture, Jean-Michel connaît bien ! Il est lui-même céréalier et éleveur à Saint-Martin-sur-Ocre. C’est déjà lui qui s’est occupé du dernier comice en 2011, et il réitère cette année avec grand plaisir. Il ne nous cache pas que c’est beaucoup de travail et de plus en plus difficile, mais il sait y faire !
Evidemment, il n’est pas seul. Dans chaque canton, il y a un bureau. Celui de Châtillon est représenté par Thierry Gitton.
« Moi, j’aime bien que tout soit calé et en place, alors je gère beaucoup l’organisation » sourit-il. Avec la Mairie et le Président du Comité du Comice, Bernard Bonnefont, ils ont ensemble géré le programme.
Jean-Michel s’est aussi occupé de mettre en place le concours de labour, de trouver les candidats. Les jeunes agriculteurs, eux, s’occuperont du traçage du terrain et proposeront une restauration sur place le samedi midi. Pour le repas, ils n’utiliseront que des produits agricoles locaux.
La viande est issue de « La Prébenderie » à Beaulieu, les pommes de terre de Saint-Père, le fromage de chèvres de « La Chavannière », les glaces de Santranges et le vin de chez Guérot à Beaulieu.
Six agriculteurs sont inscrits pour le concours de labour moderne. Le premier de ce concours sera inscrit au concours départemental. Il y a 6 ans, c’est Aude Barberousse, la fille de Christine et Gilles Barberousse, propriétaires de la ferme des « Yvons » à Autry qui participeront au « Rendez-vous à la ferme » du dimanche matin, qui a gagné et s’est rendue au concours départemental.
D’autres concours auront lieu : concours de ferme où 20 candidats sont inscrits sur tout le Canton, concours de jardins-potagers (30 candidats), concours des fermes fleuries (13 candidats) et concours de vitrines décorées. Le jury sera composé de 40 personnes nommées lors de l’assemblée générale de l’Association du Comice agricole.
L’exposition du samedi qui aura lieu à la « Retonnière », route de Cernoy, comme toutes les animations du samedi, regroupera bovins, équins, ovins, caprins, porcins et aviculture. Elle sera complétée par une exposition commerciale avec huit concessions qui exposeront leur matériel agricole. Les associations des « Vieux pistons » et des « Vieilles bielles » d’Autry et de Pierrefitte sortiront leurs vieux véhicules de collection.
Vous pourrez aussi profiter de démonstrations de battage à l’ancienne et de vieux labourages présentés par deux groupes d’agriculteurs passionnés.
C’est le dimanche soir, à 18 heures à la Mairie, que les prix seront remis par Jean-Michel, en présence des partenaires.
Toute cette organisation demande, en amont, un très long travail : « Organiser un comice, ça demande quasiment un an. Le plus gros de notre travail s’effectue aux mois de mai, juin et juillet. Il faut trouver les exposants, demander les subventions, etc. Ca prend du temps mais ça me plait beaucoup » précise-t-il.
Il ne faut pas oublier, non plus, qu’un Comice coûte beaucoup d’argent. En tout, c’est environ 90 000 euros qui sont dépensés. Pour Châtillon, toutes les manifestations agricoles ont été financées par l’ex Communauté de communes de Châtillon-sur-Loire et le reste par la Ville.
Ce que l’on entend par le reste c’est tout ce qui va servir à l’animation, la décoration etc. « Et c’est ce qui coûte le plus cher », rappelle Jean-Michel.
Ce que le Président a tenu à souligner, c’est que : « Châtillon a la chance d’être une commune où les bénévoles oeuvrent et se sentent concernés, ce n’est pas le cas partout. Parfois, faute de bénévoles, les villes achètent des chars ou des décorations déjà prêts ».
Côté agriculture, c’est pareil ! « Ce n’est pas toujours évident de trouver des agriculteurs prêts à exposer leurs animaux toute la journée. Il y a un règlement sanitaire strict à respecter, les étables sont contrôlées et, sur place, il faut penser à tout pour que les bêtes soient correctement installées ».
Parmi toutes ce qu’il a gérer, Jean-Michel a dû aussi trouver des fermes prêtes à ouvrir leurs portes le dimanche matin, lors du rendez-vous à la ferme fixé entre 9 heures et 13 heures. Le but est, bien évidemment, de ne pas toujours faire appel aux mêmes et de faire un roulement à chaque nouveau Comice.
« Avant, la chambre de l’agriculture s’occupait de cette partie, mais elle s’en est déchargée assez rapidement. C’est donc moi qui fais le tour des fermes et qui trouve des volontaires », ajoute-t-il.
« Si l’avenir des comices est pour l’instant, pour nous tous, une interrogation, nous sommes heureux de continuer à faire vivre l’agriculture et les traditions et nous le faisons avec beaucoup de coeur »…

Les pompiers prêts pour le Comice

Les rendez-vous à la ferme du dimanche matin pour le Comice agricole

C’est une institution : depuis toujours, les pompiers participent activement au Comice agricole. Et, pour l’occasion, ils sortent leurs plus beaux et leurs plus anciens véhicules, histoire d’en mettre plein la vue !

C’est aux couleurs de la France et dans un style champêtre que les camions des pompiers participeront à la cavalcade du dimanche après-midi. Toute la journée, la caserne sera ouverte au public. Vous pourrez ainsi découvrir les véhicules, les équipements et admirer la décoration réalisée par les pompiers en activité mais aussi par les anciens pompiers et les femmes qui ont donné un bon coup de main.
Des drapeaux, des fleurs, des panneaux sur lesquels des casques, des camions, des blasons ont été peints, viendront décorer les murs mais aussi le pont et la rue du Champ de foire. Des fleurs seront accrochées aux poteaux, aux arbres. Le Comité des fêtes qui sera installé tout près des pompiers, juste devant l’école, participera aussi très largement à la décoration.
Pour que rien ne soit laissé au hasard, la peinture extérieure de la caserne a été entièrement rénovée, les échelles seront de sortie et des figurines en bois viendront s’ajouter à la décoration.
Pour le défilé, les pompiers auront une seconde tâche : assurer la sécurité ! Deux équipes de deux pompiers seront présentes. Du personnel des services techniques sera également sur place, le dimanche, pour assurer le bon déroulement de l’événement.
Quinze rues seront barrées. Il est donc préférable de venir à pied pour ne pas vous retrouver coincés.

Le centre-ville sera transformé pour le Comice en palais des gourmandises

Les rendez-vous à la ferme du dimanche matin pour le Comice agricole

Les places Saint-Anne, des Prés et Clémenceau promettent d’être colorées et de réveiller les papilles. En effet, le quartier du centre-ville a choisi de mettre la gourmandise à l’honneur en multipliant les idées originales, les couleurs et la fantaisie, et en choisissant de faire, du centre-ville, un paradis enfantin.

Tous les lundis et jeudis depuis la fin du mois de février, une dizaine de bénévoles se sont retrouvés à l’ancienne perception pour réaliser les décorations du centre-ville pour le Comice agricole.
Dans ce quartier, ce sont surtout les commerçants qui ont oeuvré mais ils ont été aidés par les habitants des rues concernées : la rue des Près, la Grande rue et la rue Champault qui viennent s’ajouter aux trois places citées plus haut.
C’est clairement le quartier où la charge de travail était la plus grande.
Philippe, Emilie, Nelly, Marie-Laure, Maryline, Jeanne, Laure, Leatitia, Martine, Sabine, Delphine et son compagnon ainsi que Sylvie et Camille ont vraiment beaucoup travaillé.
Ils ont réalisé des dizaines de panneaux « friandises » qu’ils accrocheront aux poteaux électriques, sur les clôtures. D’autres panneaux, taille XXL seront accrochés sur des balcons.
Des kiosques à bonbons seront installés sur la place des Prés et la place Saint-Anne. Sur cette dernière, quatre bonhommes en pain d’épice, réalisés par Gabriela Gonzalez, viendront prendre place. Les enfants et leurs parents pourront glisser leur tête à l’intérieur pour faire des portraits photos.
Des sucettes, des glaces et des gâteaux géants prendront aussi place un peu partout. Le dimanche matin vers 10 heures, une activité « pinata » sera aussi proposée aux enfants pendant le temps d’animations. Ils pourront ainsi, chacun leur tour, à l’aide de bâtons, taper dans les boules (faites maisons) pour en laisser échapper le contenu. Sucreries, vous l’aurez deviné !
Des guirlandes, des arbres ornés de pommes d’amour et des fleurs seront installés dans les rues et sur les places.
Le rendu est vraiment époustouflant encore plus quand on sait que la quasi-totalité des bénévoles sont en activité et que, de ce fait, leur temps a été très limité.
Ils méritent bien un « chapeau » !

En avant pour le disco avec la ferme des Prés

Les rendez-vous à la ferme du dimanche matin pour le Comice agricole

Le Comice agricole c’est ce week-end. Les différents quartiers ont, pour la plupart terminé leurs préparatifs. D’autres peaufinent encore et s’attachent aux moindres détails pour que rien ne soit laissé au hasard en ces deux jours de fête rurale.

Depuis le 13 janvier, toute l’équipe du quartier de la ferme des Près et de la Noue travaille dur. Ils se sont retrouvés, chaque vendredi, sur la mezzanine du gymnase Jean Roblin jusqu’au mois de mai, puis à l’entrepôt mis à disposition par la Mairie à côté du G20.
C’est là que nous avons rencontré le vendredi 21, Stéphanie, la Présidente, avec Aurélie, sa soeur, Monique, Dan, David, Evelyne, Axel, Thierry, Sandra, Damien, Laurent, Gaëlle, Claude, Sébastien, Pascale, Nathalie, Julien, Kevin, Maëlys, Eric E, Eric R, Angélique, Maïwen, Océane, Manon, Justine et les enfants, pour leur dernier jour de décoration de leur char.
Un char haut en couleurs et de grande taille où les moindres détails ont été pensés pour coller à leur thème disco !
Ils ont fabriqué 12 000 fleurs entre le mois de janvier et le mois de mai pour orner leur char. En plus, tous les bénévoles seront de la partie le dimanche, jour de la cavalcade. Déguisés façon disco-années 80 : grosses lunettes, paillettes et pantalons pattes d’eph… Les enfants seront sur le char et les adultes défileront à côté.
Pour le défilé, ils ont, eux-mêmes, customisé leurs vêtements et finissaient d’apprendre leur chorégraphie le soir où nous les avons rencontrés.
Stéphanie, la Présidente, a tenu à remercier toutes les personnes qui se sont investies dans cette « belle aventure ». « On a vraiment la chance d’avoir une superbe équipe où tout le monde s’est donné à fond dans une très bonne ambiance » ajoute-t-elle.
Aucun doute, ils vont vraiment vous surprendre et vous embarquer dans leur univers. Leur char va vous en mettre plein les yeux et…les oreilles !

Les rendez-vous à la ferme du dimanche matin pour le Comice agricole

Les rendez-vous à la ferme du dimanche matin pour le Comice agricole

Pendant les deux jours de Comice agricole, les festivités et les animations seront nombreuses. L’agriculture sera évidemment mise à l’honneur et, pour ce faire, trois fermes de l’ex-canton ouvriront leurs portes le dimanche 30 de 9 heures à 13 heures.

Rendez-vous à la ferme :

Chez Brigitte, Freddy et Jean-Loup Breuzé à la Chavannière à Châtillon-sur-Loire. Vous pourrez découvrir ou redécouvrir leur élevage de chèvres. Dans leur exploitation, ils comptent 250 chèvres, 12 boucs et 70 chevrettes. Ils travaillent en famille, avec leur fils qui a, depuis quelques temps, associé son projet au leur au sein de la ferme.
A la Chavannière, on élève les chèvres, on produit le lait, on le transforme en fromage et on le revend ensuite à un affineur en majeure partie, mais aussi à quelques restaurants du coin.

Sur place, lors de votre visite, vous pourrez acheter des crottins fermiers : frais, demi-secs, bleus, cendrés, repassés ainsi que des spécialités comme la beurrée ou les clochettes. Le reste de l’année, un point de vente est ouvert tous les jours de 8 heures à 20 heures. Les crottins et autres spécialités sont aussi vendus lors de certaines manifestations : portes-ouvertes de la ferme des Trappes, fête de l’Ecotourisme, etc.

Accès : Par la route de Santranges

Chez Christine et Gilles Barberousse au lieu-dit les Yvons à Autry-le-Châtel. A la tête d’un troupeau de 145 vaches laitières et 130 génisses, Gilles avait, auparavant travaillé pendant 10 ans dans l’agro-alimentaire à la laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel. Désormais et depuis de nombreuses années propriétaires de leur propre exploitation, ils ont produit, l’année dernière, 1 350 000 litres de lait. Sur place, la famille Barberousse vous renseignera sur la traite, l’alimentation des vaches, la récolte des fourrages et des foins ainsi que sur la commercialisation du lait à la laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel que Gilles connaît fort bien. Pour 2018, ils ont deux projets : l’installation à la ferme de leur fille Aude qui, soit dit en passant, a gagné le concours de moissonneuse-batteuse lors du dernier Comice en 2011, mais aussi l’envie de faire évoluer leur production de lait vers une production sans OGM.

Accès : Par Châtillon : prendre la direction d’Autry-le-Châtel puis la route de Cernoy-en-Berry.
Chez Nelly et Hervé Archambault, route de Bonny à Beaulieu-sur-Loire. Le « Val Fleuri » existe depuis 1994. Au sein de l’entreprise, sont produits : des plantes à massifs, des plants de légumes, des géraniums, des chrysanthèmes, des potées fleuries... Le « Val fleuri » dispose aussi d’un grand jardin potager où vous pouvez cueillir, de juin à octobre, vos fruits et légumes : tomates, fruits rouges, concombres, salades, choux, aromates, haricots, potirons, poivrons, aubergines, etc. Pendant cette période, une personne est présente pour vous accueillir et vous conseiller tout au long de la journée.
Côté magasin, une équipe de fleuristes artistes professionnels vous accompagne pour créer et réaliser toutes vos compositions florales pour les cérémonies, mariages, séminaires, baptêmes, deuils, décorations de salles....

Ils seront là pour répondre à vos questions et vous renseigner sur leurs activités.

Accès : Par Beaulieu : prendre la direction de Bonny-sur-Loire

Rencontre avec le quartier de la rue du Cimetière où les Bodin’s sont à l’honneur

Le programme du Comice agricole

Les Bodin’s ça vous parle ? Depuis plus de 20 ans, ce duo humoristique fait rire la France entière. Dans leur spectacle, ils mettent en scène une vieille fermière roublarde et autoritaire. C’est donc sur ce thème que les bénévoles du quartier ont travaillé pour le Comice, tout simplement parce que les Bodin’s, ils aiment !

Manuela, Annick, Arlette, Jean, Jean-Jacques, Eric, Monette, Michèle, Pierre, Pierrot, Daniel, Alain, Chantal, les deux Véronique, Pascal, Alison, Jonathan, Nicolas, Christian, Jeannine, Nadine, Simone et Caroline se retroussent les manches depuis le mois de février pour décorer la rue du Cimetière et la rue Saint-Hubert pour le Comice agricole qui approche. Et, ils n’ont pas chômé. Ensemble, ils ont fabriqué près de 10 000 fleurs qui serviront à orner les clôtures des maisons, les poteaux, etc.
Leurs fleurs ont aussi servi à décorer leur char qui est quasiment terminé et qu’ils fignolaient ce lundi quand nous les avons rencontrés. Très coloré, ce char mettra en scène les Bodin’s mais dans les vignes. Tout simplement pour faire honneur à leur quartier !
Quatre ou cinq personnes seront sur le char, costumées. Les autres seront à côté, déguisées aussi.
Le pressoir, la machine à laver et tout le matériel qu’ils ont installé sur le char leur a été prêté par des voisins ou récupéré au dépôt de Véronique Halgand situé à quelques pas de l’endroit où dort le char en attendant sa sortie. C’est Alain qui a mis son garage à disposition et Jonathan, le président du quartier qui a fourni la remorque et le tracteur qui la tire.
Ils ne se sont pas réunis à des jours précis de la semaine mais plutôt quand ils en avaient le temps. En tout cas, le résultat vaut le coup d’oeil. En attendant la découverte pendant la cavalcade du dimanche 30 juillet, vous pouvez découvrir, en photo, le fruit de leur travail…

Le programme du Comice agricole

Le programme du Comice agricole

Cela fait des mois que le Comité du Comice, les différents quartiers de la Ville et tous les bénévoles préparent l’événement de l’année à Châtillon : le Comice agricole. Les animations et les festivités promettent d’être nombreuses pour mettre à l’honneur l’agriculture et la ruralité.

N’oublions pas que Châtillon est très attaché à cette fête agricole qu’est le Comice. En effet, dès 1854, un premier du genre est organisé dans la Commune. L’un des premiers aussi en France nous expliquait Guy Brucy lors de sa conférence dédiée au Comice.
Cet événement qui n’a lieu qu’une fois tous les six ans est un vrai moment de rassemblement, de partage.
Cette année, les festivités commenceront le vendredi 28 juillet à 20 heures par un bal d’ouverture sur la place des Ecoles. La restauration sera assurée par le Comité des fêtes.
Le samedi 29 juillet, à 9 heures, rendez-vous à "La Retonnière" pour assister à la messe du Comice suivie de l’ouverture des expositions avec « Le Bien-Aller Briarois » aux trompes de chasse.
Seront exposés : des animaux, du matériel agricole, des produits du terroir. Une exposition commerciale viendra s’ajouter.
A 10 heures : une démonstration de labour à l’ancienne. A 10h30 et 14 heures, un concours de labour mais d’un autre genre sera proposé : avec motoculteurs. Il se déroulera en deux manches. Les jeunes agriculteurs proposeront une restauration sur place avec des produits agricoles locaux.
Le midi, le quartier des routes de Pierrefitte et Santranges vous invite aussi à prendre place au square pour une mouclade sous le signe du film « La Soupe aux choux ». Vous verrez, vous allez en prendre plein les yeux.
A 14 heures : inauguration officielle avec les élus.
A 17 heures : défilé en ville avec le matériel agricole.
A 19 heures : discours et vin d’honneur.
A 19h30 : « La Clef des chants », « L’Union musicale châtillonnaise » et le groupe vocal de Vailly-sur-Sauldre vous proposeront un apéro-concert au parc Champault.
Le soir, la restauration sera, à nouveau, assurée par le Comité des fêtes sur la place des Ecoles où l’orchestre de Pascal Rabigot vous attendra pour vous faire danser.
Le dimanche 30 juillet, trois fermes ouvriront leurs portes : L’EARL des Hyvons à Autry-le-Châtel, la ferme de La Chavanière (Breuzé père et fils) à Châtillon et Le Val fleuri à Beaulieu-sur-Loire.
A partir de 10 heures, plusieurs animations auront lieu au centre-ville : jeux pour enfants, promenades en calèches, etc.
A 14h30, un grand moment : 16 chars et 9 fanfares feront le tour de la Ville pour une grande cavalcade où vous pourrez admirer le travail de chacun.
A 18 heures : remise des prix des concours agricoles.
A 19 heures : le groupe châtillonnais « La Bonne excuse » donnera un concert sur la place des Ecoles. Vous pourrez, ensuite, vous rendre à Mantelot où les restaurants « Le Vieux port » et « Le Relais de Mantelot » vous proposeront un repas au bord de l’eau.
A 23 heures, pour clôturer ce Comice en beauté, un feu d’artifice sera tiré au bassin de Mantelot.
Le samedi et le dimanche une fête foraine sera installée sur le Champ de Foire.

Laura Chevreau élue Reine du Comice

Laura Chevreau élue Reine du Comice!

Depuis le 19 mars, date de la première élection à Cernoy-en-Berry, les bals des reines se sont succédés dans les communes de l’ex-canton de Châtillon. Le samedi 15 juillet, pour les six candidates, le grand jour était enfin arrivé et, c’est en robes de mariées qu’elles se sont présentées au public, plus belles que jamais.

Le gymnase Jean Roblin était noir de monde pour élire la Reine du Comice de Châtillon. Celle qui représentera l’ex-canton sur le char gardé secret jusqu’au jour J mais qui, d’après les bénévoles et les organisateurs, va en mettre plein la vue.
Marion Boutrouille, reine d’Autry-le-Châtel, Pauline Daniel, reine de Cernoy-en-Berry, Annaëlle Patrier, reine de Beaulieu-sur-Loire, Amélie Morin, reine de Châtillon-sur-Loire, Laura Chevreau, reine de Saint-Firmin-sur-Loire et Alicia Bailly, reine de Pierrefitte-ès-Bois, c’est dans cet ordre qu’elles se sont présentées au public et ont répondu aux questions de l’animateur et humoriste, Olivier Lejeune.
Si le stress était bel et bien présent, les jeunes filles n’ont pas manqué d’aplomb ni d’humour. Elles ont défilé à deux reprises avec les robes qu’elles avaient choisies, au préalable, et qui leur ont été offertes par le Comité du Comice. Toute l’équipe a été aux petits soins pour les aider à se préparer et pour que cette soirée soit une réussite.
Sans oublier Marion qui les a habillées et L&M qui s’est chargée de leurs coiffures. Et, évidemment Bernard Bonnefont, le président du Comité du Comice qui oeuvre à l’organisation depuis plusieurs mois. Aucune fausse note, tout était parfait : leurs tenues, leurs coiffures, la décoration de la salle, la musique assurée par l’orchestre Pascal Amard.
C’est finalement vers 1 heure du matin que le verdict a été rendu et c’est la plus jeune des six candidates : Laura Chevreau, 16 ans, a remporté le titre et succède à Claire Breuzé, reine de Châtillon et reine du Comice il y a 6 ans.
Alicia Bailly, 18 ans, quant à elle, a été sacrée 1ère dauphine et Amélie Morin, 19 ans, seconde dauphine. Les jeunes filles sont toutes reparties les bras chargés de cadeaux, le sourire aux lèvres et des souvenirs plein la tête. Comme pour le bal de la Reine de Châtillon du samedi 1er juillet, elles ont eu droit à une pluie de confettis qui a fait son effet…
Vous retrouverez la Reine et ses deux dauphines sur le char, lors de la cavalcade du dimanche 30 juillet qui débutera à 14h30.



Le bal de la Reine du Comice, c’est samedi !

Chaque commune de l’ex-canton de Châtillon connaît désormais celle qui la représentera lors du bal de l’élection de la Reine, le samedi 15 juillet. Pour cette soirée exceptionnelle qui n’a lieu qu’une fois tous les 6 ans, rien ne sera laissé au hasard…

Alicia Bailly, Marion Boutrouille, Laura Chevreau, Pauline Daniel, Amélie Morin et Annaëlle Patrier représenteront, respectivement, Pierrefitte, Autry, Saint-Firmin, Cernoy, Châtillon et Beaulieu pour l’élection de la Reine du Comice samedi.
Pour l’occasion, elles porteront des robes de mariées, don d’une boutique d’Aubigny-sur-Nère. Les candidates avaient le choix entre une quinzaine de robes. Ce sont Fabienne, Liliane et Corinne qui se sont occupées des essayages et des retouches nécessaires. Autant dire que les six jeunes femmes seront très élégantes. Après la soirée, les filles pourront emporter les robes chez elles. Pour la coiffure, Laetitia, la gérante du salon « L&M coiffure » à Châtillon, a proposé gratuitement ses services.
Côté musique, c’est l’orchestre Pascal Amard qui assurera la soirée. Pour l’animation, c’est Olivier Lejeune qui sera, comme pour le bal de la Reine de Châtillon, au micro.
L’événement aura lieu au gymnase Jean Roblin et débutera à 20h30. Entrée : 10 euros (les réservations de tables se font auprès de l’Office de Tourisme). N’hésitez pas à venir nombreux pour soutenir les six candidates !

A Villiers, le Comice sera équestre !

A Villiers, le Comice sera équestre !

Comme dans tous les autres quartiers de la Ville, à Villiers et route d’Autry, on prépare l’événement de l’année : le Comice agricole ! Le thème : le cheval, en rapport avec le centre équestre qui se trouve dans le hameau.

C’est à la fin du mois de février que le petit groupe de dix bénévoles s’est mis au travail. Un local leur avait été, alors, mis à disposition à l’ancienne perception, route de Beaulieu où ils se sont retrouvés pendant quatre mois tous les mardis soirs. En tout, ils ont commandé près de 10 000 fleurs pour réaliser des fers à cheval géants. Ceux-là même que l’on retrouve sur les entrées d’hippodrome. D’autres fers multicolores, plus petits, serviront à la décoration de la rue. Ils seront suspendus aux poteaux électriques.
Ils ont aussi réalisé des chevaux en bois, des box. Le tout sera installé du stop de la rue d’Autry jusqu’au lieu-dit « Les Guiltas ».
En attendant d’installer leurs oeuvres, ils les ont, pour le moment, stockées dans les garages de deux couples de bénévoles.
Toute la petite équipe s’est très bien entendue. Leurs réunions de travail ont été l’occasion de partager autour de petits apéros improvisés dont ils gardent tous un très bon souvenir.
La semaine prochaine, nous rencontrerons les bénévoles qui terminent les décorations du centre-ville pour faire patienter jusqu’aux 29 et 30 juillet, jours où vous découvrirez le fabuleux travail de tous.

Un carnet de timbres à l’effigie du Comice

Un carnet de timbres à l’effigie du Comice

Depuis la semaine dernière, un carnet de timbres est en vente à la Mairie et à l’Office de Tourisme. Celui-ci a été spécialement créé pour le Comice. Les timbres sont des photos prises lors des précédents Comice. Deux datant du Comice de 2011 et deux autres, plus anciennes, en noir et blanc.

L’ensemble des membres du Comité du Comice avait envie de marquer le coup, cette année. C’est pourquoi, ils ont décidé de commander des carnets de timbres très champêtres rassemblant quatre photos de précédents comices. Les deux plus récentes sont des photos d’Irène Verkest et les deux autres sont des photos prises par le Journal de Gien.
Pour le Comice de 2011, l’opération avait déjà été faite mais par l’association philatéliste de Gien. Cette fois-ci, c’est directement aux services de la Poste que l’équipe s’est adressée.
Le carnet est en vente au prix de 8 euros et a, pour le moment, été tiré en 150 exemplaires. Si nécessaire, d’autres seront commandés sur Internet.
Les bénéfices seront reversés au comité du Comice afin de prendre en charge une partie du coût de l’organisation. Les 150 premiers exemplaires ont d’ailleurs été financés par ce même comité.
Si vous voulez garder un souvenir indélébile de ce comice ou même faire des cadeaux à vos proches, n’hésitez pas. Cela vous permettra en plus de participer financièrement à l’événement.

Et, de six !

Amélie Morin

Le samedi 1er juillet, c’est au gymnase Jean Roblin que près de 500 personnes s’étaient retrouvées pour l’élection de la Reine de Châtillon. Celle qui représentera la Commune lors de l’élection de la reine du Comice qui aura lieu le 15 juillet prochain.

Le gymnase était à la fête, samedi, pour l’élection de la Reine de Châtillon. Le public était venu en masse soutenir les cinq candidates en lice. Dans l’ordre où elles se sont présentées, voici les noms des cinq jolies prétendantes au titre :
Manon Chertier, 21 ans ; Amélie Morin, 19 ans ; Elise Verkest, 16 ans ; Gwendoline Ladent, 17 ans et Chloé Bertrand, 17 ans. Pour l’occasion, elles étaient très en beauté avec de magnifiques coiffures et des robes très élégantes.
De l’élégance, la salle n’en manquait pas non plus, les tables, les murs et la scène étaient décorés avec goût. Nombreuses sont les entreprises qui y ont participé financièrement et les personnes bénévoles qui ont donné de leur temps et de leur énergie pour que la fête soit réussie.
Vers 22h30, les candidates se sont présentées une à une face au public. Au micro, l’humoriste et animateur, Olivier Lejeune , les a aidées à se présenter. Une tâche difficile pour ces cinq jeunes filles qui ont relevé le défi avec beaucoup de classe et se sont prêtées au jeu des questions réponses. Vers minuit, elles se sont de nouveau retrouvées sur la scène pour un deuxième passage. Elles ont toutes été ovationnées pendant leurs défilés.
Côté musique, c’est l’orchestre Denis Joubert qui a animé la soirée. Madison, Tango, Rock, Valse : on a dansé jusque tard dans la nuit.
Vers 1 heure du matin, Emmanuel Rat, le Maire et Claire Breuzé, la reine du dernier Comice ont été invités sur scène afin de remettre la couronne à la nouvelle Reine et à ses deux dauphines. C’est Amélie Morin qui a remporté le titre. Chloé Bertrand a été élue première dauphine et Gwendoline Ladent, seconde dauphine. Les jeunes filles ont reçu de magnifiques bouquets de fleurs ainsi qu’une montagne de cadeaux offerts par des commerçants de la Ville mais aussi des villes alentours. Elles ont, ensuite, été arrosées de confettis géants avant d’être rejointes par les autres Reines des communes de l’ex-canton.
Etait venu le temps d’une séance photo à laquelle elles se sont prêtées, toutes grand sourire.
La prochaine et dernière élection aura lieu le samedi 15 juillet à partir de 20h30 au gymnase Jean Roblin. Les six reines prétendront alors au titre de reine du Comice.
- Pauline Daniel pour Cernoy-en-Berry
- Annaëlle Patrier pour Beaulieu-sur-Loire
- Marion Boutrouille pour Autry-le-Châtel
- Alicia Bailly pour Pierrefitte-ès-Bois
- Laura Che vreau pour Saint-Firmin
- Amélie Morin pour Châtillon-sur-Loire

Les « Lapins crétins » : stars de la rue Martial Vuidet pour le Comice

stars de la rue Martial Vuidet pour le Comice

Depuis le début du mois de mai, le quartier du port et de la rue Martial Vuidet sont en pleine préparation pour le Comice agricole qui aura lieu les 29 et 30 juillet. Leur thème est plutôt original puisqu’ils ont choisi de travailler sur le dessin animé les « Lapins crétins »

C’est dans une usine mise à disposition par la Commune que les bénévoles fabriquent une multitude de décorations à l’effigie des lapins fous que les enfants adorent, dessin animé diffusé sur France 3 et France 4.
Des bateaux avec des lapins corsaires sont également en cours d’élaboration. Les bénévoles ont d’ores et déjà préparé plus de 5000 fleurs, commandées au préalable. Il a, tout de même, fallu leur donner la forme voulue. En plus d’être enfantine et drôle, la décoration promet d’être très colorée.
Et, ce sont d’autres animaux : tortues et sauterelles qui tireront les bateaux. De quoi émerveiller les plus petits mais aussi les grands.
Chaque mardi, Christine, Paulo, Alain, Florent, Stéphanie, Morgane, David et les autres s’activent et redoublent d’idées pour que tout soit parfait le mois prochain…
Des idées loufoques, ils n’en manquent pas : ils ont, entre autres, même décidé d’utiliser une machine à laver qui contiendra une surprise. Nous ne vous en disons pas plus afin que l’effet soit garanti le jour J.
Ils décoreront les grilles et les clôtures avec des lapins et des fleurs. Des brouettes seront placées dans la rue ainsi qu’un tableau réalisé par les enfants, et des banderoles toujours en lapins !
Pour ce faire, les bénévoles ont même regardé des épisodes du dessin animé, histoire que la ressemblance soit la plus juste possible. On a hâte de voir le résultat !

Le quartier de la route de Beaulieu

Rencontre avec Fabienne, Jean-Claude Bedu et leurs acolytes pour la préparation du Comice

Depuis la mi-janvier, les habitants du quartier de la route de Beaulieu et des Travards sont au travail pour que les décorations et les installations soient à la hauteur de l’évènement qui aura lieu les 29 et 30 juillet prochains : le Comice agricole.

Deux demis fers à cheval géants, un percheron grandeur nature, des parasols, plus de trente pressoirs, des dizaines de fûts, plus de 200 grappes de raisin, vous l’aurez deviné, le thème que les bénévoles ont choisi est « Les vignerons ».
Et, ils pensent à tout, dans les moindres détails. Leur cheval grandeur nature surnommé « Bijou » a nécessité 12 000 fleurs collées sur une armature en métal. Pour le déplacer facilement, ils l’ont équipé de roulettes.
Il sera placé en bas de la rue des Travards où est installée la charrette à laquelle il sera attelé.
Les demis fers à cheval seront installés à côté des établissements Roy. Les parasols, eux, viendront prendre place près de l’ancienne perception, en bas de la Route de Beaulieu. Sur l’avenue des Travards, des sarments, des pieds de vignes et un pressoir seront installés au milieu de chevreuils en bois fabriqués également par les petites mains de l’équipe. Les bonnes volontés sont toujours partantes : les deux Alain, Annie, Bernard, Christine, Denise, Françoise, Ginette, Jacky, Jacques, Jeanine, Lucette, Marie-Rose, Nadine, Nicole, Odette, Robert, Roger, Suzanne, Sylvie, Sylvette redoublent d’idées et de courage pour ne rien laisser au hasard. Ils se retrouvent tous les mardis et tous les jeudis après-midi dans un local près du G20. En ce moment, les femmes sont en train de peindre les grappes de raisin faites artisanalement à partir de bouchons collés entre eux dans un moule. Quant aux hommes, ils poncent et préparent les fûts. Les femmes se chargent, ensuite, de les peindre. Un vrai travail d’équipe auquel tout le monde participe puisque c’est l’entreprise Guérot de Beaulieu-sur-Loire qui a fourni les fûts et que ce sont les établissements Roy qui se chargent de fabriquer des pressoirs et des motifs.
Ils ont aussi fabriqué des centaines de banderoles et de guirlandes qui seront accrochées dans les rues du Stade, de Beaulieu et des Travards. Pour les réaliser, il leur a quand même fallu 20 000 fleurs. Ils ont aussi préparé des cartons entiers de fleurs champêtres qui seront accrochées sur les clôtures des maisons et dans les rues.
A n’en pas douter, vous allez en prendre plein les yeux. Tenez prêts vos appareils photos !

Rencontre avec le quartier des « Bons vivants de Chanoy » en pleine préparation d’un char pour le Comice

Rencontre avec Fabienne, Jean-Claude Bedu et leurs acolytes pour la préparation du Comice

Dans le hangar des « Bons vivants de Chanoy », on s’active pour le Comice agricole.
Comme dans tous les quartiers de la Ville, les fleurs en papier et les idées sont nombreuses. Rencontre avec ces bénévoles qui retroussent leurs manches afin que rien ne soit laissé au hasard pour le jour J.

Une remorque aux allures de petit jardin, voilà ce que nous prépare la vingtaine de bénévoles du quartier de Chanoy. Cette remorque est une habituée du Comice, elle en a fait des défilés ! Cette année, l’équipe a choisi pour thème « Chanoy au jardin ».
Déjà équipée de barrières, d’une échelle, d’une table et de chaises en fer forgé fabriqués tout récemment, la remorque va encore être largement décorée.
Sont prévus : une tonnelle, un arrosoir, une brouette, des jardinières de fleurs, des carrés de potager et tout un tas d’accessoires qui font référence à nos jardins de campagne.
Une petite remorque munie d’un puits sera attelée à la grande. Le puits renfermera les nombreux sachets de confettis qui seront vendus pendant le Comice.
Pour cette édition, les « Bons vivants » ont misé sur le naturel. Il y aura donc beaucoup de fleurs et de plantes naturelles même si 5000 fleurs artificielles seront nécessaires à la décoration du char.
Cela fait seulement trois semaines qu’ils ont commencé, chacun de leur côté, les différents préparatifs. Ayant bien avancés, ils termineront l’installation et les détails au mois de juillet. Moment où nous retournerons à leur rencontre pour découvrir, en avant première, l’allure de leur char écolo aux couleurs très pétantes et flashy d’après ce qu’ils nous ont confié.
En plus du char, ils s’occuperont également de la décoration des rues, du Pied d’agneau jusqu’à la première usine, à environ 1 kilomètre. Ils installeront des gerbes de blé et des fleurs sur le bord de la route ainsi qu’un tracteur en paille.
On a hâte de voir le résultat…

Et, de cinq !

Rencontre avec Fabienne, Jean-Claude Bedu et leurs acolytes pour la préparation du Comice

Le samedi 20 au soir, Saint-Firmin élisait sa Reine. Celle-ci sera en lice pour l’élection de la Reine du Comice qui aura lieu le samedi 15 juillet à Châtillon.
C’est, comme toujours, dans une ambiance musicale et conviviale que s’est déroulée la soirée où le public était venu en nombre.

Laura Chevreau, Cyaline Hiez, Dorine Serrano tels étaient les noms des trois prétendantes à au titre de Reine de Saint-Firmin. Respectivement âgées de 16, 18 et 17 ans, elles se sont présentées à deux reprises face au public.
Toutes trois étudient à Gien mais dans un lycée différent. Laura à Bernard Palissy, Cyaline à Marguerite Audoux et Dorine à Saint-François-de-Salle.
Si la salle était archi-comble et que la place manquait un peu, cela n’a pas empêché l’orchestre Océanic de faire danser le public sur de la variété française et internationale toutes époques confondues.
Après avoir bien dansé, les personnes présentes ont voté pour la candidate de leur choix. Un peu avant minuit, Laura Chevreau a été nommée Reine de Saint-Firmin avec Cyaline pour première dauphine et Dorine comme seconde dauphine. C’est Delphine, la Reine du village pour le précédent Comice qui a remis le diadème à celle qui lui succède.
Les jeunes filles ont, ensuite, reçu une multitude de cadeaux remis par Marie-Christine Vieugué, la présidente du Comité des fêtes, association organisatrice de cette soirée, et Sylvie Blouet, la Maire. Pour l’heure, la Commune de Saint-Firmin a été la plus généreuse. Les adolescentes sont reparties les bras très chargés et le sourire aux lèvres.
La prochaine élection aura lieu à Châtillon le samedi 1er juillet. Elle sera suivie, le 15 juillet, de l’élection de la Reine du Comice…

Et, de quatre !

Rencontre avec Fabienne, Jean-Claude Bedu et leurs acolytes pour la préparation du Comice

Après Cernoy, Beaulieu et Autry, samedi, c’était à Pierrefitte d’élire sa Reine. Une soirée, la seule organisée par la Municipalité qui a tout mis en œuvre pour que ce bal soit une réussite. Pari gagné, le public et les candidates ont été ravis !

C’est à 21 heures que les festivités ont commencé dans la salle municipale Jean Zay, ouverte pour l’occasion sur un grand barnum. Dans la salle : buvette et piste de danse. Sous le barnum : les tables des élus des différentes communes de l’ex-canton de Châtillon, venus nombreux. Les habitants de Pierrefitte et des communes alentours étaient, eux aussi, au rendez-vous pour soutenir les deux prétendantes au titre : Alicia Bailly et Tiphanie Laumonier.
Toutes deux se sont présentées, très élégantes : robes de soirée, talons, chignons. Elles ont défilé à deux reprises devant le public, accompagnées de leurs cavaliers tout aussi charmants. Les deux jeunes lycéennes de 17 ans ont pris plaisir à se présenter, tout sourire. L’animatrice de la soirée, Tiphanie Ravard, reine de Pierrefitte en 2005 a su les mettre à l’aise. Alicia étudie en terminale économique et sociale au lycée Bernard Palissy. Sa maman est une agricultrice du village. Tiphaine prépare un Bac Pro commerce au lycée Marguerite Audoux.
C’est vers 1 heure du matin que le sort des deux jeunes filles a été scellé. En amont, le jury avait été tiré au sort : 10 femmes et 10 hommes plus 5 élus choisis au hasard.
Alicia est désormais Reine de Pierrefitte et Tiphanie première dauphine. Elles ont reçu de nombreux cadeaux remis par Ghislaine Beaudet, la Maire : bijoux, fleurs, cosmétiques de quoi leur permettre de se faire toujours aussi jolies qu’elles l’étaient samedi.
Après l’élection, l’ambiance n’est pas retombée. L’orchestre de Pascal Bourg a animé le bal et fait danser les jeunes et les moins jeunes aux rythmes de leurs instruments. La diversité des chansons a été très appréciée, il y en avait pour tous les goûts !
La prochaine élection aura lieu le samedi 20 mai à Saint-Firmin.

Rencontre avec Fabienne, Jean-Claude Bedu et leurs acolytes pour la préparation du Comice

Rencontre avec Fabienne, Jean-Claude Bedu et leurs acolytes pour la préparation du Comice

Comme dans de nombreux quartiers de la Ville, du côté de la rue de la Boyaudière, on s’active afin que rien ne soit laissé au hasard pour le Comice. Ici, il n’y a que quelques centaines de mètres à couvrir et à décorer, on ne fait donc que des fleurs mais… toutes à la main !

Le Comice est, pour Fabienne et Jean-Claude Bedu, une très grande histoire. Depuis 1987, ils n’en ont pas manqué un seul. Et, depuis cette date, ils participent activement à la préparation de l’événement. Aidés par une quinzaine de bénévoles, certains avec eux depuis les débuts, d’autres qui ont rejoint l’équipe cette année ou pour le précédent Comice.
Dans le garage du couple où se déroulent les réunions de préparation, l’humeur est à la rigolade. Chacun est à sa tâche : quand les uns découpent, les autres plient et inversement. Les techniques sont très bien ficelées et les fleurs réalisées en un temps record. « On a de l’expérience » sourient-ils en chœur. Même les liens qui attachent les tiges des fleurs sont étonnants mais très efficaces. Des câbles de téléphone minutieusement récupérés çà et là par Fabienne et Jean-Claude. « C’est la meilleure technique qu’on ait trouvée » nous confient-ils.
C’est avec des milliers de fleurs champêtres qu’ils orneront les candélabres, les poteaux électriques et les clôtures des habitations sur la rue. Ils ont prévu 4000 fleurs : bleuets, tournesols, marguerites. Depuis le mois de février, date à laquelle ils ont commencé, ils en ont déjà réalisé un peu plus de la moitié. Ils se réunissent chaque mercredi.
Ces deux-là ne s’arrêtent pas là ! Ils s’occupent également de la fabrication du char de la Reine dont nous ne dévoilerons pas les secrets afin de garder la surprise intacte jusqu’au dernier jour.
De son côté, Fabienne s’attèle à la fabrication d’un autre char : celui du Centre de loisirs. Une pirogue fleurie et colorée qui sera remplie d’enfants, voilà ce que l’on sait déjà…
En attendant, on peut leur souhaiter bien du courage et rendez-vous les 29 et 30 juillet pour voir le résultat.

« La Soupe aux choux » : thème du Comité des rues de Pierrefitte et Santranges pour le Comice

« La Soupe aux choux » : thème du Comité des rues de Pierrefitte et Santranges pour le Comice

Route et rue de Pierrefitte, rue de Santranges, rue Chambon, lieu-dit « Les Fourreaux » et « Le Petit Trequoy » sont autant de lieux que les membres du Comité ont à décorer pour les 29 et 30 juillet prochains, jours du Comice agricole. Autant dire que la tâche n’est pas des moindres…mais, leurs idées, leur créativité et leur investissement non plus.

Les soucoupes volantes seront sans nul doute les stars des rues citées plus haut. En effet, c’est sur le thème du film culte « La Soupe aux choux » que Dany, Pierre-Marie, MarieClaude, Marcel, Christiane, Lucien, Jeanine, Alain, Marie-Jeanne, Claude, Danièle, JeanPierre, Bernadette, Francis, Jacqueline, Jean et les autres sont en train de travailler. Et, ils ne chôment pas. Cent-vingt panneaux de soucoupes volantes ont déjà été réalisés. Ils seront accrochés sur les poteaux EDF entre autres.
Des fleurs : il leur en faut 10 000 au moins pour réaliser une soucoupe volante, grandeur nature, qui prendra place au square qui se trouve au croisement des deux rues principales. Les soudures de l’armature en métal qui servira à construire la soucoupe ont été commencées la semaine dernière mais il leur reste encore du travail, beaucoup de travail. Les 10 000 fleurs commandées auprès du fournisseur doivent être mises en forme puis piquées dans des cartons qui serviront à recouvrir l’armature.
D’autres fleurs, 5 000 environ, serviront à décorer les panneaux et à réaliser des guirlandes décoratives.
Côté décoration, il y aura aussi des vasques ornées de choux (plantes grasses et légumes). Celles-ci seront installées au square par les services techniques de la Ville qui donnent un sérieux coup de main pour la logistique.
En plus de la décoration colossale qu’ils ont prévue, le samedi midi, les bénévoles proposeront une mouclade (moules au barbecue), toujours au square, où tous ceux qui le souhaitent pourront venir se restaurer.
Ils se réunissent tous les mardis et les jeudis après-midi sur la mezzanine du gymnase de la Commune. Les bonnes volontés sont les bienvenues…

Au cœur du Comité de la route de Gien, en pleine préparation pour le Comice

Préparation pour le comice agricole

Les 29 et 30 juillet prochains, Châtillon sera en fête. Une fête qui a lieu tous les six ans et qui implique de nombreux bénévoles de la Ville et des villages alentours. Tous se démènent pour rendre l’événement le plus magique possible. Décorations, fleurs, chars, les idées ne manquent pas et les bonnes volontés se multiplient dans tous les quartiers de la Ville.

Route de Gien, les idées fleurissent. Le thème retenu est celui de la campagne. Ce sont donc des ruches, des animaux de la ferme en bois, des abeilles, des coccinelles, des papillons que fabriquent les bénévoles. Et, le moins que l’on puisse dire c’est que les habitants mettent du cœur à l’ouvrage. Ils sont une vingtaine et se partagent la tâche en fonction de leurs préférences, de leurs talents. Les hommes sont plutôt chargés de la fabrication des pièces en bois et les femmes s’occupent, elles, de la décoration. Ce qui ne les empêche pas de travailler ensemble. Le Comité se réunit chaque mardi au Moulin chez Denise Mougeot qui a mis à disposition une pièce de sa maison pour la fabrication mais aussi pour le stockage des différents éléments. En principe, il devrait y en avoir beaucoup. En effet, c’est plus d’un kilomètre de rues que les volontaires doivent décorer (de la Croix des Allemands, route de Gien, au feu de la fin de la rue de la Marne).
Tous sont très motivés et même les enfants sont mis à contribution. En ce moment, ils fabriquent un cadre en émaux qui servira à coller les dessins qu’ils auront réalisés. Les traditionnelles fleurs en papier crépon, plus de 2000 pièces, sont déjà terminées. De nombreuses autres décorations sont prévues mais ne dévoilons pas tout, histoire que la surprise soit de taille.
La semaine prochaine, nous vous parlerons du Comité des routes de Pierrefitte et de Santranges.

Et, de trois !

Et, de trois !

Après Beaulieu et Cernoy, c’était au tour d’Autry-le-Châtel d’élire sa Reine pour le Comice. Comme à chaque fois, le public était nombreux et très enthousiaste.

Samedi 8 avril, quatre candidates prétendaient au titre de Reine d’Autry en vue du Comice de Châtillon qui aura lieu les 29 et 30 juillet prochain.
Marion Boutrouille, Charlotte Labaye, Anaïs Gitton et Clémence Houdray étaient les quatre jeunes filles en lice.
Pour l’occasion, elles portaient leurs plus jolies robes. Elles ont pris beaucoup de plaisir à défiler devant le public afin de mettre en avant leurs atouts.
C’est très tard ou plutôt très tôt le matin, vers 1h30, que leurs sorts ont été scellés. Et, c’est Marion Boutrouille qui a été élue Reine d’Autry. La jeune fille de 17 ans est lycéenne à Bernard Palissy et souhaite travailler dans les ressources humaines.
Ses dauphines, dans l’ordre : Charlotte Labaye, 16 ans, Anaïs Gitton, 20 ans, et Clémence Houdray, 20 ans n’ont pas démérité. Saluons le Comité du Comice et le Syndicat d’initiative d’Autry pour avoir pensé à tout. En effet, aucune candidate n’a été lésée puisque chacune a reçu une écharpe de dauphine, même celle qui était arrivée en dernière position.
Les fleurs et les cadeaux remis par Jacques Girault, le Maire, ont aussi fait le bonheur de toutes. La soirée et la nuit ont été chaleureusement animées par l’orchestre de Clémence Durand et les danseurs se sont succédés sur la piste.
Prochaine élection le 13 mai à Pierrefitte-ès-Bois.

Et, de deux !

Et, de deux !

Frédérique, Shania, Mallaury, Marion, Cassandre, Laurie, Annaëlle

Le samedi 19 mars, Cernoy-en-Berry élisait sa Reine : Pauline Daniel qui représentera la commune lors du Comice. Le samedi 25 mars, c’était au tour de Beaulieu de choisir celle qui deviendra peut-être la future Reine du Comice.

Et, de deux ! Et, de deux !

C’est dans une salle pleine de monde que se sont présentées les sept candidates qui prétendaient au titre de Reine de Beaulieu, samedi.
Dans l’ordre : Annaëlle Patrier 19 ans, Laurie Burgin 20 ans, Cassandre Borderieux 16 ans, Marion Morin 20 ans, Mallaury Jozeau 16 ans, Shania Bigrat 16 ans et Frédérique Guillemin 18 ans. Leurs petites plaquettes numérotées en main, elles ont défilé à deux reprises, tour à tour, aux bras des deux garçons d’honneur très élégamment habillés pour l’occasion. Ils auraient d’ailleurs, eux aussi, mérité un titre ! C’est dans de belles robes et parées de coiffures plus jolies les unes que les autres qu’elles se sont présentées au public. Exercice difficile qu’elles ont toutes relevé avec brio.
Entre leurs deux passages, il y avait évidemment de la musique pour animer cette soirée. Avec l’orchestre Mélody, le public n’a pas été intimidé pour fouler la piste de danse. Certains ont pu démontrer leur talent de danseurs avérés sur des rock’n’roll, paso, tcha-tcha ou encore le traditionnel madison. Les chansons des années 80, du zouk et de la variété française ont aussi été repris par la chanteuse et ont séduit toutes les générations.
Après avoir bien dansé, le rôle de chaque personne présente était d’inscrire deux noms sur le papier qui leur avait été remis à l’entrée par le Comité des fêtes, organisateur de cette soirée.
Après leurs défilés, les sept jeunes filles se sont exprimées brièvement quant à leurs passions, leurs métiers, leurs études permettant ainsi au public de ne pas juger que pas leurs apparences physiques. C’est donc à l’heure où Cendrillon rentre chez elle que le suspense a été à son comble. Philippe Bonenfant, le président du Comité des fêtes, a nommé les trois gagnantes à savoir Annaëlle Patrier, élue Reine de Beaulieu, Cassandre Borderieux élue première dauphine et Marion Morin élue deuxième dauphine.
Toutes souriantes, elles se sont prêtées à une séance photo et ont été récompensées par de nombreux cadeaux et des fleurs. Les autres candidates n’ont pas été en reste et ont largement été remerciées avec de beaux cadeaux et la satisfaction d’avoir participé.
La musique a continué de résonner pour quelques heures encore après l’élection. Cette fois-ci, la Reine fraîchement nommée a pu s’adonner à quelques pas de danse avec ses amis et n’a pas manqué de remercier chaleureusement les personnes présentes. Parmi elles, Claire Breuzé, l’actuelle Reine du Comice qui n’a pas manqué l’événement et qui passera son diadème en juillet prochain…

Prochaine élection le samedi 8 avril à partir de 20h30 à la salle des fêtes d’Autry-le-Châtel.

Et, une Reine élue pour le Comice !

Et, une Reine élue pour le Comice !

Le samedi 19 mars, c'est à Cernoy-en-Berry que s'est déroulée la toute première élection de la Reine. En effet, les samedi 29 et dimanche 30 juillet, Châtillon sera en fête pour le Comice. Pour cela, le samedi 15 juillet, les six reines du Châtillonnais nommées dans leurs communes respectives seront départagées par le public. L'une d'entre elles sera alors élue Reine du Comice.

Pauline Daniel, 20 ans a été élue Reine de Cernoy, samedi. Face à elle, Alphanie Witkowski, 18 ans, sa première dauphine, puisque seulement deux candidates étaient en lice.
C'est un jury, tiré au sort, composé de 24 personnes (12 femmes et 12 hommes) qui a désigné la gagnante. Celle-ci a été récompensée de nombreux cadeaux offerts par le comité du Comice de Cernoy, présidé par Jean-François Da Silva qui avait aussi enfilé la casquette de présentateur pour cette soirée.
Soirée où l'ambiance était au rendez-vous et où l'animation musicale proposée par l'orchestre Pascal Thomas a fait mouche. Les danseurs se sont succédés sur la piste aux sons des valses, des tangos et des musiques des années 80.
Les communes étaient toutes fièrement représentées par leurs élus, heureux d'inaugurer les prémices de ce Comice.
La prochaine éléction aura lieu à Beaulieu-sur-Loire le samedi 25 mars à partir de 20h30.



Haut de page