L'école publique

Le Land’art s’invite sur les platanes de l’Ecole

Depuis 2017, l’association « Arteria » mène, sur tout l’ex-canton de Châtillon-sur-Loire, un projet de Land’art qui vise à récupérer des objets et à les installer au cœur de la nature ou dans un lieu du patrimoine.

L’idée de ce projet est de faire découvrir que l’art peut se décliner de multiples façons et qu’il est réalisable avec toutes sortes d’objets. C’est justement ce que Gabriela Gonzalez Segura, artiste peintre et graveur, trésorière de l’Association, a souhaité faire avec les élèves de la classe de CM1 de Christophe Reynaud, le directeur de l’Ecole.
En 5 séances, sur 10 heures, ils ont réalisé un travail qui porte sur les fruits exotiques. A l’aide de pommes de pins, de morceaux de bambous, de rondins de bois, ils ont donné vie à toutes sortes de fruits exotiques existants ou tout droit issus de leur imagination.
Ils ont d’abord ramassé le bois puis l’ont assemblé, percé et enfin, peint. Ils ont tout fait eux-mêmes avec les conseils avisés de Gabriela et avec l’aide de leurs professeurs, Christophe Reynaud et Laura Marchand qui assure la classe quand le Directeur est déchargé.
Ainsi, par groupes de deux, 25 enfants se sont amusé et ont joué aux apprentis artistes. Mardi dernier, le 3 juillet, ils accrochaient leurs œuvres dans les platanes situés près de la sortie de l’école. Avec fierté, ils ont pu montrer leurs réalisations à leurs parents quand ces derniers sont venus les chercher à l’Ecole.
Ce projet de Land’art a déjà été réalisé dans d’autres communes : Autry-le-Châtel avec les écoliers, Cernoy-en-Berry avec le public, Beaulieu-sur-Loire avec l’école, Châtillon avec le Centre de loisirs. Il se poursuivra jusqu’à la fin 2019, soutenu et financé par la région Centre via le PACT (Projet artistique et culturel de territoire).

Les écoliers sensibilisés à l’approche du chien…

A la demande de Valérie Peres, institutrice et de Patricia Legras, conseillère municipale, les enfants de l’école ont bénéficié de modules de sensibilisation sur l’approche du chien, menés par Guy Perrichon, moniteur et entraîneur en éducation canine au Club Éducation & Sport Canin Saint-Brissonnais.

Le 17 mai, les classes de CE1-CE2 et CM1 de l’Ecole primaire participaient au premier module de cette mini-formation. En premier lieu, ils ont appris « Qu’est-ce qu’un chien ? », « Comment s'exprime-t-il ? » « Quelles sont les règles à respecter » ?
Le 25 mai, les élèves ont été mis en situation à l'aide de jeux interactifs et/ou diaporamas.
Le 31 mai : mises en situations à l'aide de peluches de chiens grandeurs nature.
Et enfin, les trois classes ont pu rencontrer, tour à tour, les chiens en chair et en os et mettre en pratique ce qu’ils avaient appris les semaines précédentes. Le 05 juin pour la classe de CE1, le 07 juin pour la classe de CE2/CM1 et le 08 juin pour la classe de CE2.
Environ 75 enfants ont suivi cette sensibilisation à l'Approche du Chien.
Tous sont repartis avec des fascicules sur les chiens, un diplôme pour avoir bien répondu aux quizz, une feuille avec les rappels sur les règles à observer avec les chiens ainsi que des photos des chiens qu'ils ont rencontrés.
 Pour remercier les intervenants, les enfants leur ont offert de jolis dessins de chiens et des friandises.
De vrais beaux moments de partages que ni les enfants ni les chiens ne sont prêts d’oublier…

Les parents se mobilisent contre la fermeture d’une classe de l’Ecole primaire

La nouvelle est tombée il y a quelques semaines. A la rentrée prochaine, l’Ecole primaire de Châtillon devrait se voir amputer d’une classe de primaire.
Pour la Municipalité, l’Ecole, les parents et les enfants, la nouvelle ne passe pas vraiment et, tous veulent que l’Académie revienne sur cette décision.

Depuis la semaine dernière, les parents d’élèves ont mis en place une pétition qui circule chez tous les commerçants de la Ville, à la garderie périscolaire et à la Mairie. Tous comptent bien, grâce à elle, faire réagir l’inspection académique à l’origine de cette décision de fermeture de classe.
Jérôme Brion, délégué aux parents d’élèves, a pris l’initiative avec d’autres parents, Hélène Rizet, Anne-Cécile Thoorens et Fanny Leyour entre autres, de ne pas en rester là.
Persuadé que « si l’on ne se laisse pas faire, ils feront machine arrière ». Dernièrement, l’Académie serait revenue vers le Directeur pour dire qu’une nouvelle décision serait prise en juin.
En effet, comme nous l’explique Bernard Bonnefont, adjoint en charge des écoles, cette fermeture est prévue pour l’année scolaire 2018-2019. L’Ecole serait alors en-dessous du quota d’enfants requis pour rester à 13 classes.
« Le problème c’est que le nombre d’enfants en maternelle va augmenter, les inscriptions nous le révèlent d’ores et déjà », souligne Bernard. Et, les classes vont être surchargées.
« Cela ferait autour de 30 enfants par classe », précise l’Adjoint.
Tous les moyens sont donc mis en œuvre pour ne pas perdre une classe ou au moins, le cas échéant, faire rouvrir une classe de maternelle qui remplacerait la classe de primaire supprimée. Châtillon conserverait ainsi ses 13 classes.
Jérôme Brion, de son côté, a créé un groupe sur Facebook « Non à la fermeture de classe de Châtillon-sur-Loire ». Une quarantaine de personnes le suivent et les partages n’en finissent pas. De quoi être optimiste pour la suite !
La pétition circulera jusqu’au 8 avril. Après ça, elle sera envoyée avec un courrier à l’Inspecteur académique, aux maires des villes alentours, au Député et au Sénateur.
« L’avenir de l’Ecole c’est l’avenir de la Ville et nous sommes tous concernés », ajoute Jérôme Brion. En attendant, il est urgent que les parents des enfants qui vont entrer en maternelle à la rentrée prochaine fassent rapidement les démarches d’inscription auprès de la Mairie.

L’Ecole primaire publique de Châtillon-sur-Loire comprend 13 classes de la petite section de Maternelle au CM2. 314 élèves y sont scolarisés.

Trois services de transports scolaires desservent l’école au départ des hameaux de Chanoy et de Villiers ainsi que du village de Saint-Firmin.
Pour les écoliers et les collégiens, les frais de transport scolaire s’élèvent à 132 euros.
Certaines communes les prennent en charge en partie ou dans leur intégralité. Renseignez-vous auprès de votre Mairie.

A la cantine, dans des locaux rénovés en 2003, les enfants bénéficient de repas préparés par un chef cuisinier qui privilégie les produits locaux.

Site de l’école de Châtillon-sur-Loire


Contact

Christophe Raynaud, Directeur
Place du Champ de Foire
45360 Châtillon-sur-Loire
Tél. : 02 38 31 40 74 / 06 52 83 27 46.
email : ec-chatillon-sur-loire@ac-orleans-tours.fr

Haut de page