Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

Au festival “Biankouri-sur-Loire"

Pour la 5ème année consécutive, la solidarité s’était invitée au parc Champault. Un après-midi festif et solidaire devenu Festival pour aider Biankouri, un village de brousse du Togo. L’association “Joie et santé Biankouri” se réjouit du succès de l’événement.

Plusieurs jours de préparation ont été nécessaires à l’équipe de bénévoles du Festival pour tout mettre au point : ateliers, repas, lumières, sons, mise en place des barnums... Rien ne décourage pourtant ceux qui s’investissent pour le centre de santé de Biankouri et ses soignants.
La grosse averse qui s’est abattue sur le parc quelques minutes avant l’ouverture n’a même pas joué sur le moral de l’équipe, hyper motivée, de cette manifestation. Tout le monde a pris son mal en patience en attendant le retour du soleil...
A l’ouverture l’orage était passé, et c’est dans les meilleures conditions que les premiers visiteurs ont été accueillis !
Si les visites du début de l’après-midi ont été quelque peu timides, à partir de 17h30, le public est venu nombreux découvrir ce festival atypique, adressé aux petits comme aux plus grands.
Plusieurs ateliers étaient proposés, certains par les enfants eux-mêmes. Du tissage, du dessin, la fabrication d’animaux avec des matériaux de récupération.
Maquillage, tresses africaines et tatouages au hénné ont été plébiscités et n’ont pas désempli de l’après-midi. Tout comme les balades à dos d’âne et le parcours pieds nus.
Une initiation à la poterie était proposée aux adultes qui ont pris plaisir à travailler l’argile. En famille, tout le monde a aussi pu découvrir les jeux de société africains.
A partir de 17 heures : musique. Les artistes invités se sont illustrés dans des styles divers. La prestation de Charles Kelly, chanteur et musicien malgache a été très appréciée pendant l’apéritif. Idem pour le groupe “Nomade Trees” qui a accompagné le repas.
Pour finir, “Cafe con pan” un nouveau groupe de musique cubaine, a mis le feu et a fait danser le public qui en a redemandé.




A la Fête de la Musique

C'est une institution à Châtillon, la Fête de la Musique est incontournable. Tellement que depuis de nombreuses années, il a été décidé de l'avancer d'une semaine par rapport à toutes la date officielle afin que le public puisse y venir sans avoir à choisir parmi toutes les communes alentour.

Pari réussi ! "Ca faisait longtemps que l'on avait pas vu autant de monde à Châtillon", se réjouissaient les personnes croisées sur notre chemin. Si la Fête de la Musique est toujours une réussite grâce à une grande diversité et à l'investissement de tous, elle l'a été encore plus cette année.
A 22 heures, les stands de restauration avaient déjà été dévalisés et certains ont dû refaire le plein pour satisfaire le public.
Côté musique, cette année, tout le monde s'y est mis et dans tous les coins de la Ville avec des styles tous très différents. Un régal pour les amateurs de musique !
"Le Relais de Mantelot" a ouvert le bal en proposant une invitation au voyage aux notes brésiliennes avec Marjory et Rémi.
Du voyage encore sur le parvis de la Mairie avec les "Nomades Trees" qui nous ont fait découvrir leurs sonorités venues des quatre coins du monde sur lesquelles les passants ont pu danser. Avec le soleil en prime, le voyage était garanti !
"La Clef des chants" se produisait dans le temple de la Ville où l'acoustique est parfaite.
Un peu après, sur la place Clémenceau, "L'Union musicale" entrait en scène et nous faisait découvrir son répertoire.
A partir de 20h30, la Ville était noire de monde. Certains découvraient le Rock-Punk proposé sur la scène de l'association "Akoufène", d'autres écoutaient les textes piquants et engagés du groupe "Picon mon amour" invité par l'association "L'Artscène" tandis que d'autres encore, pouvaient bénéficier d'une démonstration de Country devant la scène installée par le "Comité des fêtes".
Les bars et les restaurants, eux-aussi, ont fait des adeptes notamment "L'Arlequin" où Nell et Olivier Bailly se produisaient. L'ambiance était au rendez-vous avec la magnifique voix de cette chanteuse habituée de Châtillon puisqu'elle vient, chaque année, y animer le repas des anciens.
A la Terrasse, dans un style plus détendu : le groupe "Tout fout l'camp" s'est illustré sur des reprises Pop.
Le groupe "Lemon Furia", sur la place Saint-Anne, a mis le feu pour terminer en beauté cette soirée. Un peu plus loin, sur la place des Prés, le groupe Châtillonnais "Turn'off" a fermé le bal. Leurs compositions sont désormais connues de tous et, c'est en choeur que tous ont chanté.