Evènements

Carton plein pour la fête de la Musique

Fête de la musique

Le samedi 10 juin, Châtillon fêtait la musique avec un peu d’avance. Pour cette édition, les groupes étaient très nombreux et le public a envahi les rues de la Ville. Cela faisait très longtemps que l’on avait pas vu une telle réussite et…ça fait très plaisir !

La Grande rue, la place Saint-Anne, la rue Georges Clémenceau et la place des Prés étaient en fête. Partout, on dansait, on chantait à tue-tête, la fête de la Musique 2017 a, incontestablement, eu un énorme succès.
Grâce aux associations, aux bénévoles, aux commerçants et à la Commune, Châtillon vivait plus que jamais.
Place Saint-Anne, après 22h30, le public était en feu ! Le premier groupe « Anqkorband » a mis tout le monde en appétit avec ses reprises rock des années 70. La reprise de « Because the night » de Patty Smith, interprétée par la chanteuse du groupe en a ému plus d’un. Les six musiciens et chanteurs débordants d’énergie du groupe « La Vaguabonde » ont, ensuite, pris le relais. Avec leurs nombreux instruments : accordéon, guitare, batterie, guitare électrique, violon, etc. ; ils ont enthousiasmé le public qui a repris avec eux leurs chansons aux textes engagés, festifs et poétiques.
Dernier à se produire sur la plus grande scène installée pour l’occasion : le très attendu « Tomawok ». Dès son arrivée, la place était noire de monde, les hanches se balançaient et l’artiste aux multiples couleurs vocales a été ovationné. Il faut dire qu’il manie aussi bien les mots que les flows et les rythmes et qu’il totalement pris possession de la scène. Cette programmation s’inscrit dans le PACT (Projet artistique et culturel de Territoire) et est subventionné à 50% par la Région Centre.
Dans les bars de la Grande rue, il y avait du rock à la Terrasse, de la country-rock à l’Eté indien où les serveurs et le patron du bar étaient, pour l’occasion, déguisés en vikings. Au restaurant « Les Gourmandises », un autre groupe de rock se produisait et, à « L’Arlequin », une chanteuse à la voix très puissante reprenait des titres des années 70-80. Plus tôt dans la soirée, pour débuter la fête, la chorale « La Clef des chants » et « L’Union musicale » ont joué et chanté de nombreux titres.
Dans la rue Georges Clémenceau, c’était le retour des « Artistes affranchis ». En sommeil pendant plusieurs années, l’Association a souhaité participer à l’événement. Une scène était donc installée en face de la pizzeria « Berry pizza » ainsi qu’une buvette.
Dès 21 heures, Patrick (accordéon), David (guitare) et Lolita (chant) ont assuré la première partie de la soirée. C’est, ensuite, le groupe « Punk the system » qui leur a succédé. Après cela, la scène était ouverte aux artistes. Plusieurs jeunes sont venus rapper en solo ou avec leur « crew », certains membres de l’association, d’autres pas. Un beau moment de partage à réitérer.
Juste à côté d’eux, le Comité des fêtes tenait son stand comme chaque année : buvette et scène avec « Les Affoubertis », un groupe très sympathique et plein d’énergie qui nous a fait voyager de la Bretagne à l’Afrique…
Place des Prés, le son était électrique. L’association « Akoufène » envoyait du lourd avec une sono très puissante et des groupes survoltés, débordants d’énergie et de talent. Ainsi, les groupes «The Berbiseyans », « Todo esta aqui » et « Union jack » ont fait l’unanimité. Aucun coin n’a été délaissé et toutes les personnes présentes ont trouvé un groupe, un chanteur ou une musique à son goût. Saluons la réussite et l’investissement de chacun !

Le programme de la fête de la Musique

Fête de la musique Fête de la musique

Cette année encore, Châtillon fêtera la Musique en avance pour déjouer la concurrence avec les communes alentour. Une croix est donc à faire sur vos calendriers pour le samedi 10 juin. Qu’ils soient dans les bars ou dans les rues, les groupes seront diversifiés et vous accompagneront pour fêter la Musique comme il se doit.

Place Clémenceau, fidèles au poste : la chorale « la Clef des chants » et l’Union musicale vous feront découvrir leurs chants et musiques appris pendant l’année et vous feront voyager aux sons de leurs voix et de leurs instruments.

Un peu plus loin, devant chez Berry pizza : scène ouverte avec Patrick et Lolita (variété française) puis, reprises des groupes « Trio » et « Louise attaque » avec les Artistes affranchis et, enfin, session rap.

Place et rue des Prés, Akoufène invitera trois groupes : le groupe rock punk « Todo esta aqui » sera suivi du groupe « The Berbiseyans », un groupe Skinhead Reggae. Pour finir, du Ska Punk avec le groupe parisien « Union jack ».

Place Saint-Anne, l’association « L’Artscène » proposera également trois groupes avec trois styles très différents :
« La Vaguabonde » qui, avec la couleur swing des instruments accoustiques (accordéon, violon, guitare sèche, trompette) se mélange à la cadence rock des instruments rythmiques (guitare électrique, basse et batterie) et aux mélodies originales au service de textes tantôt percutants, tantôt mélancoliques, parfois drôles mais toujours teintés de poésie.
Ce sera ensuite à « Tomawok » d’entrer en scène, il vous embarquera dans son univers aux sonorités roots, reggae, ragga, rub a dub, digital, ska, dancehall, avec quelques pointes de dubstep, jungle, stepper…
Enfin, « Anqkorband » nous offrira du Rock des années 70.

D’autres groupes seront présents dans certains bars de la Ville notamment à l’Eté indien où le groupe country-Rock « Hamac » sera présent.

Restauration et buvette avec le Comité des fêtes, l’Artscène, les Artistes affranchis et les commerçants de la Ville.

A la commémoration de l’armistice du 8 mai

Commémoration

A 11h30, le Maire, les élus, les pompiers, la Gendarmerie, les anciens combattants et les habitants étaient venus commémorer l’armistice de la seconde guerre mondiale. Aux rythmes des instruments de l’Union musicale, le cortège s’est rendu au Monument aux morts.

Le lundi 8 mai, il y avait beaucoup de monde dans les rues de la Ville pour rendre hommage aux disparus de la guerre 1939-1945. Après s’être retrouvés sur le parvis de la Mairie, tous se sont rendus au Monument aux morts en musique.
Sur place, le Maire a déposé plusieurs gerbes de fleurs et a prononcé le discours du secrétaire d’Etat. Suivi par les enfants des écoles maternelle et primaire de la Commune accompagnés par leurs professeures.
C’est avec une grande émotion et beaucoup d’intérêt que les plus jeunes ont raconté la libération du département.
En amont, leurs maîtresses avaient fait un long travail d’explication et d’apprentissage qu’il est essentiel de souligner.
Après cette séquence émotion que vous pouvez découvrir, plus bas, en vidéo, le Maire a demandé à tous d’observer une minute de silence.
Le cortège a, ensuite, fait le tour de la Ville pour se rendre de nouveau à la Mairie où les enfants se sont vus distribuer des paquets de bonbons et où un verre de l’amitié était offert à l’ensemble des personnes présentes.

Et, de trois !

Et, de trois !

Après Beaulieu et Cernoy, c’était au tour d’Autry-le-Châtel d’élire sa Reine pour le Comice. Comme à chaque fois, le public était nombreux et très enthousiaste.

Samedi 8 avril, quatre candidates prétendaient au titre de Reine d’Autry en vue du Comice de Châtillon qui aura lieu les 29 et 30 juillet prochain.
Marion Boutrouille, Charlotte Labaye, Anaïs Gitton et Clémence Houdray étaient les quatre jeunes filles en lice.
Pour l’occasion, elles portaient leurs plus jolies robes. Elles ont pris beaucoup de plaisir à défiler devant le public afin de mettre en avant leurs atouts.
C’est très tard ou plutôt très tôt le matin, vers 1h30, que leurs sorts ont été scellés. Et, c’est Marion Boutrouille qui a été élue Reine d’Autry. La jeune fille de 17 ans est lycéenne à Bernard Palissy et souhaite travailler dans les ressources humaines.
Ses dauphines, dans l’ordre : Charlotte Labaye, 16 ans, Anaïs Gitton, 20 ans, et Clémence Houdray, 20 ans n’ont pas démérité. Saluons le Comité du Comice et le Syndicat d’initiative d’Autry pour avoir pensé à tout. En effet, aucune candidate n’a été lésée puisque chacune a reçu une écharpe de dauphine, même celle qui était arrivée en dernière position.
Les fleurs et les cadeaux remis par Jacques Girault, le Maire, ont aussi fait le bonheur de toutes. La soirée et la nuit ont été chaleureusement animées par l’orchestre de Clémence Durand et les danseurs se sont succédés sur la piste.
Prochaine élection le 13 mai à Pierrefitte-ès-Bois.

Et, de deux !

Et, de deux !

Frédérique, Shania, Mallaury, Marion, Cassandre, Laurie, Annaëlle

Le samedi 19 mars, Cernoy-en-Berry élisait sa Reine : Pauline Daniel qui représentera la commune lors du Comice. Le samedi 25 mars, c’était au tour de Beaulieu de choisir celle qui deviendra peut-être la future Reine du Comice.

Et, de deux ! Et, de deux !

C’est dans une salle pleine de monde que se sont présentées les sept candidates qui prétendaient au titre de Reine de Beaulieu, samedi.
Dans l’ordre : Annaëlle Patrier 19 ans, Laurie Burgin 20 ans, Cassandre Borderieux 16 ans, Marion Morin 20 ans, Mallaury Jozeau 16 ans, Shania Bigrat 16 ans et Frédérique Guillemin 18 ans. Leurs petites plaquettes numérotées en main, elles ont défilé à deux reprises, tour à tour, aux bras des deux garçons d’honneur très élégamment habillés pour l’occasion. Ils auraient d’ailleurs, eux aussi, mérité un titre ! C’est dans de belles robes et parées de coiffures plus jolies les unes que les autres qu’elles se sont présentées au public. Exercice difficile qu’elles ont toutes relevé avec brio.
Entre leurs deux passages, il y avait évidemment de la musique pour animer cette soirée. Avec l’orchestre Mélody, le public n’a pas été intimidé pour fouler la piste de danse. Certains ont pu démontrer leur talent de danseurs avérés sur des rock’n’roll, paso, tcha-tcha ou encore le traditionnel madison. Les chansons des années 80, du zouk et de la variété française ont aussi été repris par la chanteuse et ont séduit toutes les générations.
Après avoir bien dansé, le rôle de chaque personne présente était d’inscrire deux noms sur le papier qui leur avait été remis à l’entrée par le Comité des fêtes, organisateur de cette soirée.
Après leurs défilés, les sept jeunes filles se sont exprimées brièvement quant à leurs passions, leurs métiers, leurs études permettant ainsi au public de ne pas juger que pas leurs apparences physiques. C’est donc à l’heure où Cendrillon rentre chez elle que le suspense a été à son comble. Philippe Bonenfant, le président du Comité des fêtes, a nommé les trois gagnantes à savoir Annaëlle Patrier, élue Reine de Beaulieu, Cassandre Borderieux élue première dauphine et Marion Morin élue deuxième dauphine.
Toutes souriantes, elles se sont prêtées à une séance photo et ont été récompensées par de nombreux cadeaux et des fleurs. Les autres candidates n’ont pas été en reste et ont largement été remerciées avec de beaux cadeaux et la satisfaction d’avoir participé.
La musique a continué de résonner pour quelques heures encore après l’élection. Cette fois-ci, la Reine fraîchement nommée a pu s’adonner à quelques pas de danse avec ses amis et n’a pas manqué de remercier chaleureusement les personnes présentes. Parmi elles, Claire Breuzé, l’actuelle Reine du Comice qui n’a pas manqué l’événement et qui passera son diadème en juillet prochain…

Prochaine élection le samedi 8 avril à partir de 20h30 à la salle des fêtes d’Autry-le-Châtel.

La dernière partie du personnel communal formée au PSC1

La dernière partie du personnel communal formée au PSC1

A la demande d'Eric Bedu, adjoint au Maire, en charge notamment de la sécurité, les employés municipaux sont formés au premiers secours depuis le mois d'octobre 2015.

C'est à la salle de la Mairie, rue du Cormier que Cédric Bultel, pompier professionnel à Gien et moniteur de secourisme de l'Union départementale des pompiers du Loiret, formait les agents communaux au PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1). Cette formation ayant pour but de préparer les dix personnes présentes à réagir aux éventuels malaises, crises cardiaques, forts saignements, etc.
Justement, pendant cette session de 7 heures mêlant théorie et pratique, le formateur les a mis en situation : jouant le rôle du blessé il a simulé un fort saignement nécessitant un garot, il a fait pratiquer des massages cardiaques sur des mannequins et leur a aussi appris « la position de sécurité ».
Tous ont pris la formation très au sérieux et ont été très vigilants et attentifs quant aux différentes consignes données. Grâce à leur assiduité, ils sont repartis chez eux diplômés et avec un livret regroupant tous les points abordés lors de cette journée.
Après 4 sessions financées par la Mairie : une en 2015, deux en 2016 et une dernière en ce mois de mars 2017, les agents municipaux sont, désormais, tous formés.

Voici la liste du personnel formé pour cette dernière session :

- Philippe Baron
- Didier Binstik
- Maryline Coutant
- Francette Dumas
- Béatrice Gaudichon
- Noëlle Gay
- Laurent Lamy
- Christophe Macé
- Serge Ragu
- Jimmy Voss

Et, une Reine élue pour le Comice !

Et, une Reine élue pour le Comice !

Le samedi 19 mars, c'est à Cernoy-en-Berry que s'est déroulée la toute première élection de la Reine. En effet, les samedi 29 et dimanche 30 juillet, Châtillon sera en fête pour le Comice. Pour cela, le samedi 15 juillet, les six reines du Châtillonnais nommées dans leurs communes respectives seront départagées par le public. L'une d'entre elles sera alors élue Reine du Comice.

Pauline Daniel, 20 ans a été élue Reine de Cernoy, samedi. Face à elle, Alphanie Witkowski, 18 ans, sa première dauphine, puisque seulement deux candidates étaient en lice.
C'est un jury, tiré au sort, composé de 24 personnes (12 femmes et 12 hommes) qui a désigné la gagnante. Celle-ci a été récompensée de nombreux cadeaux offerts par le comité du Comice de Cernoy, présidé par Jean-François Da Silva qui avait aussi enfilé la casquette de présentateur pour cette soirée.
Soirée où l'ambiance était au rendez-vous et où l'animation musicale proposée par l'orchestre Pascal Thomas a fait mouche. Les danseurs se sont succédés sur la piste aux sons des valses, des tangos et des musiques des années 80.
Les communes étaient toutes fièrement représentées par leurs élus, heureux d'inaugurer les prémices de ce Comice.
La prochaine éléction aura lieu à Beaulieu-sur-Loire le samedi 25 mars à partir de 20h30.

Haut de page