Deux jours de Téléthon à Châtillon

Une formule un peu différente de l’habitude pour cette nouvelle édition du Téléthon à Châtillon. Pour cette 30ème nationale, la Ville a choisi de se mobiliser, une fois de plus, afin de faire avancer la recherche pour les maladies et le handicap.

Cette année, c’est à l’école que la majeure partie des événements se sont déroulés. Vendredi, ceux qui le souhaitaient ont pu participer à une dictée payante dans les locaux de l’école. Ensuite, tous les écoliers se sont rejoints dans la cour de récréation. Ensemble, ils ont procédé à un lâcher de ballons, témoignage de leur solidarité envers les personnes handicapés. Si le ciel et la météo n’étaient pas au beau fixe et que les gants et les bonnets étaient indispensables, ces ballons colorés ont éclairé le ciel. Ils ont, ensuite, dansé sur le parvis de l’école, puis ont pu se réchauffer sous l’ancien marché couvert où crêpes et boissons chaudes les attendaient. L’association « Les P’tits loustics » y vendait des pommes, la Bibliothèque des livres et où les enfants pouvaient s’exercer à la pêche à la ligne.
Pendant ce temps, les Randonneurs ligériens ont fait une randonnée où il n’y avait pas foule, rien d’étonnant, vu le froid glacial de ce vendredi 8 décembre.
Une seconde randonnée (balade) était proposée, le public n’y était pas plus nombreux.
Vers 17 heures, c’est au Centre socio-culturel que se sont poursuivi les animations.
Lolita et Patrick, au chant et à l’accordéon animait cet intermède pendant lequel les visiteurs pouvaient déguster une soupe à l’oignon made in Emmanuel Rat et un punch. De quoi se réchauffer le corps et le cœur donc…
Dans le même temps, les musiciens de l’Union musicale et les chanteurs de la chorale « La Clef des chants » installaient leurs instruments et leur matériel pour le soir.
C’est à partir de 20h30 que les deux associations se sont produites, en deux parties. Le public ne s’était, une fois de plus, pas précipité et la recette de la soirée a été plutôt maigre.
Le samedi, ce sont les pompiers qui ont pris le relais et qui proposaient des nettoyages de voiture et une vente de porte-clés. Tous ces événements étaient, bien sûr, au profit du Téléthon. Lili Pizza, Titonio Tatoo ont eux aussi participé au Téléthon par le biais de leurs commerces.
En tout, euros ont été récoltés et seront remis à l’AFM (Association française contre les myopathies).

Le programme du Téléthon

Comme chaque année, Châtillon s’investira du 8 au 10 décembre pour le Téléthon mais cette fois-ci, le déroulement du week-end sera un peu différent. Les animations seront diverses et auront lieu, exclusivement, le vendredi.

C’est à l’école primaire que débuteront les festivités.
• A 13h45 : une dictée sera proposée par les élèves et leurs enseignants.
• A 14h30 : départ pour une randonnée de 10 kilomètres avec « Les Randonneurs ligériens ». 4 euros (adultes), 1 euro (enfants).
• A 15h30 : tous les enfants se retrouveront dans la cour de récréation pour un lâcher de ballons.
• A partir de 16h15 : vente de pommes par l’association de parents d’élèves « Les P’tits loustics », pêche à la ligne avec l’association pour le Don du sang, vente de crêpes et de boissons chaudes.
• A 16h30 : animation danse avec une éducatrice sportive

Les animations se poursuivront au Centre socio-culturel à partir de 17 heures :
• Animation musicale : reprises de chansons françaises avec Lolita accompagnée par Patrick à l’accordéon.
• Une balade familiale de 3 kilomètres sera proposée à ceux qui le souhaitent.
• A partir de 19 heures : punch et soupe à l’oignon, ventes de gâteaux des boulangeries de la Ville
• A 20h30 : concert de la chorale « La Clef des chants » et de « L’Union musicale ».

Le samedi, de 9 heures à 17 heures, les pompiers effectueront le lavage de votre voiture pour 4 euros. Ils vendront aussi des boissons et des crêpes ainsi que des porte-clés.
En parallèle, d’autres associations participent : le club de Badminton, le club de Tennis, la Bibliothèque mais aussi des commerçants : Titonio tatoo et Lili pizza.
N’hésitez pas à venir participer aux activités et, ainsi, faire un geste pour la recherche.

A la 3ème édition de la fête pour Biankouri

Une soixantaine de bénévoles ont répondu présents pour soutenir Biankouri, un village de brousse du Togo pour lequel la famille Champault s’est investie. C’est justement dans le parc et dans la rue du même nom que s’est déroulée, le samedi 9 septembre, la 3ème édition de cet après-midi festif et solidaire.

Solidarité et partage n’étaient pas de vains mots samedi. Grâce au soutien de nombreux bénévoles, les animations ont été multiples et le public a su en bénéficier.
A l’entrée du parc : un stand de bric à brac. Un peu plus loin, on vendait de l’artisanat africain, des épices et on pouvait découvrir, en images, Biankouri et son dispensaire. Devant l’entrée dans la pièce où films et photos étaient exposés, trônait un arbre à palabres. En Afrique, cet arbre permet de s’exprimer, de partager ses idées.
Non loin de là, un coin restauration, barbe à papa et buvette. Juste en face, c’est par les sens et un petit questionnaire que Selyne et Noémie faisaient découvrir l’Afrique. Avec des produits bien typiques dont certains très odorants comme le poisson séché qui n’a pas vraiment enchanté les enfants…
Les deux animations situées juste à côté, poterie et pastel, elles, ont, en revanche, ravi les plus jeunes. Camille et Elisabetta ont accueilli des petits artistes en herbe tout l’après-midi, qui ont débordé d’imagination.
Pour les plus grands, un coin repos « siesteland » avait été installé : hamac, livres et coussins au milieu des arbres et à l’écart du bruit. Cela dit, l’endroit qui a aussi été très apprécié par les plus jeunes n’est pas resté calme très longtemps.
Dans ce même « Siesteland », Stéphanie a lu des histoires aux bambins.
Les trois ânes : Erin, Pompon et Oscar, eux non plus, n’ont pas chômé. Leurs dos ont été très sollicités par les enfants.
Au fond du parc, les tresses mais surtout les maquillages ont fait fureur. La queue n’a pas diminué de l’après-midi. Crocodile, licorne, papillon, princesse, pirate : les enfants se sont transformés en des dizaines de personnages.
Pour finir, deux activités qui ont, elles aussi, beaucoup plu : « les porteuses d’eau » et « le parcours pieds nus ».
Une calebasse sur la tête protégée par un chiffon, petits et grands se sont essayé à porter l’eau, comme le font les femmes africaines.
Dans le parcours pieds-nus, c’est sur de la laine, des copeaux de bois, dans l’eau, dans le sable que les visiteurs ont pu découvrir les joies des différentes sensations du toucher, avec la plante des pieds.
Les concerts proposés ont rencontré un grand succès ! Particulièrement la musique proposée par la fanfare « Eyo’nlé » qui a fait chanter et danser le public sur des rythmes africains endiablés et qui a fait vibrer les corps et les cœurs, après avoir dégusté un bon Mafé.
Les trois autres groupes : « Ternaïd », « L’ombre de ton chat » et « Ange min Kala » ont aussi été très appréciés de tous et ont mis l’ambiance, dans des univers différents, tout au long de cet après-midi.
On a hâte de voir arriver la 4ème édition avec encore plus de bénévoles, d’animations et d’argent récolté pour le dispensaire de Biankouri !


Haut de page