A la 3ème édition de la fête pour Biankouri

Une soixantaine de bénévoles ont répondu présents pour soutenir Biankouri, un village de brousse du Togo pour lequel la famille Champault s’est investie. C’est justement dans le parc et dans la rue du même nom que s’est déroulée, le samedi 9 septembre, la 3ème édition de cet après-midi festif et solidaire.

Solidarité et partage n’étaient pas de vains mots samedi. Grâce au soutien de nombreux bénévoles, les animations ont été multiples et le public a su en bénéficier.
A l’entrée du parc : un stand de bric à brac. Un peu plus loin, on vendait de l’artisanat africain, des épices et on pouvait découvrir, en images, Biankouri et son dispensaire. Devant l’entrée dans la pièce où films et photos étaient exposés, trônait un arbre à palabres. En Afrique, cet arbre permet de s’exprimer, de partager ses idées.
Non loin de là, un coin restauration, barbe à papa et buvette. Juste en face, c’est par les sens et un petit questionnaire que Selyne et Noémie faisaient découvrir l’Afrique. Avec des produits bien typiques dont certains très odorants comme le poisson séché qui n’a pas vraiment enchanté les enfants…
Les deux animations situées juste à côté, poterie et pastel, elles, ont, en revanche, ravi les plus jeunes. Camille et Elisabetta ont accueilli des petits artistes en herbe tout l’après-midi, qui ont débordé d’imagination.
Pour les plus grands, un coin repos « siesteland » avait été installé : hamac, livres et coussins au milieu des arbres et à l’écart du bruit. Cela dit, l’endroit qui a aussi été très apprécié par les plus jeunes n’est pas resté calme très longtemps.
Dans ce même « Siesteland », Stéphanie a lu des histoires aux bambins.
Les trois ânes : Erin, Pompon et Oscar, eux non plus, n’ont pas chômé. Leurs dos ont été très sollicités par les enfants.
Au fond du parc, les tresses mais surtout les maquillages ont fait fureur. La queue n’a pas diminué de l’après-midi. Crocodile, licorne, papillon, princesse, pirate : les enfants se sont transformés en des dizaines de personnages.
Pour finir, deux activités qui ont, elles aussi, beaucoup plu : « les porteuses d’eau » et « le parcours pieds nus ».
Une calebasse sur la tête protégée par un chiffon, petits et grands se sont essayé à porter l’eau, comme le font les femmes africaines.
Dans le parcours pieds-nus, c’est sur de la laine, des copeaux de bois, dans l’eau, dans le sable que les visiteurs ont pu découvrir les joies des différentes sensations du toucher, avec la plante des pieds.
Les concerts proposés ont rencontré un grand succès ! Particulièrement la musique proposée par la fanfare « Eyo’nlé » qui a fait chanter et danser le public sur des rythmes africains endiablés et qui a fait vibrer les corps et les cœurs, après avoir dégusté un bon Mafé.
Les trois autres groupes : « Ternaïd », « L’ombre de ton chat » et « Ange min Kala » ont aussi été très appréciés de tous et ont mis l’ambiance, dans des univers différents, tout au long de cet après-midi.
On a hâte de voir arriver la 4ème édition avec encore plus de bénévoles, d’animations et d’argent récolté pour le dispensaire de Biankouri !

Découvrez le second album photos de la 3ème édition de la fête pour Biankouri
Crédits photos : Lolita Nardone et Anne-Laure Le Jan

La 3ème édition de l’après-midi festif et solidaire pour Biankouri, c’est le 9 septembre !

biankouri

En 2015 et 2016, Emilie, Mathilde et Antoine, les enfants de Pascale Champault, médecin retraitée de Châtillon, organisaient un après-midi festif et solidaire pour une association dont toute la famille fait partie : « Joie et santé pour Biankouri ».

Cette année, ils renouvellent l’opération avec toujours autant de dynamisme et de détermination. Mais aussi avec des groupes de musique qui promettent d’attirer le public. La tête d’affiche de cet après-midi solidaire : la fanfare béninoise « Eyo’nlé » qui se produira à 20h30.
Pour rappel, l’Association que soutient la famille Champault vient en aide à un village de brousse du Togo : Biankouri. L’argent récolté sert à financer le fonctionnement d’un dispensaire ainsi que le personnel soignant qui y travaille.
Voilà pourquoi il est vivement recommandé de venir faire un tour au parc Champault, lieu où aura lieu l’événement, le dimanche 9 septembre. En vous y rendant, vous ferez une bonne action mais vous pourrez aussi profiter de multiples animations et de quatre concerts.
Dès 14 heures, vous et vos enfants pourrez profiter d’un stand de tresses, de jeux de sociétés africains, de jeux de découverte de l’Afrique, de promenades à dos d’ânes, d’un stand associatif et d’un bric à brac ainsi que d’artisanat africain. Vous pourrez aussi vous essayer à porter l’eau comme le font les femmes en Afrique.
Des beignets salés et sucrés ainsi que des crêpes et des gâteaux seront vendus. Sur place, vous pourrez vous restaurer le soir. Au menu : soupe froide ou chaude (en fonction de la météo) ou salade de pois-chiches, mafé, plat traditionnel africain à base de poulet et d’arachides ou jambon avec riz ou frites en accompagnement. En dessert : gâteaux variés.
Les repas sont, d’ores et déjà, en prévente à l’Office de Tourisme au prix de 10 euros. Sur place, 12 euros.
Pour accompagner cet après-midi, trois autres groupes seront présents :
A 16 heures : Ternaïd, musique franco-haïtienne
A 17h30 : L’ombre de ton chat, chanson française
A 19 heures : Ange min Kala, Slam
En attendant le mois de septembre, vous pouvez, dès maintenant, faire un geste pour l’association afin d’aider au financement des concerts de l’après-midi. Rendez-vous sur « Hello Asso » avec le lien suivant : https://www.helloasso.com/associations/joie-et-sante-biankouri/collectes/apres-midi-festif-et-solidaire-pour-biankouri
Vous pourrez ainsi faire un don du montant de votre choix jusqu’au 31 août. Si la cagnotte récoltée dépassait le montant demandé, l’argent serait directement reversé à l’Association et distribué sur le terrain.
Les organisateurs espèrent évidemment la mobilisation de tous. Ils souhaitent également remercier la Commune qui leur fournit la quasi-totalité du matériel ainsi que les associations et les bénévoles qui prêtent du matériel et donnent de leur temps.

Joli succès pour le concert des Poppyseeds

biankouri

A l’initiative de l’association « Celtic’Berrish », des stages de musique irlandaise se sont déroulés le mercredi 16 août. Ils ont été suivis d’un concert du groupe « Poppy’seeds » qui a conquis le public venu en nombre pour les découvrir au parc Champault.

Le parc Champault respirait l’Irlande pendant toute cette journée du mercredi 16 août. L'association « Celtic’Berrish » a accueillit une dizaine de stagiaires de la région pour travailler avec les musiciens de Poppy’Seeds. Ce sont les violonistes et les guitaristes qui ont été les plus nombreux mais les membres de l’Association ne désespèrent pas d'inscrire, l'an prochain, des mandolinistes et des flûtistes ! Le stage a duré 3 heures le mercredi après-midi dans une ambiance détendue mais studieuse. Deux morceaux, irlandais bien sûr, on été travaillés : « Maid on the Green » et « A Denis Murphy ».

Vers 20h30, la scène placée au centre du parc Champault était prête à recevoir le groupe pour une première partie de 45 minutes. Entre deux, le public a pu se restaurer et, le concert a repris pour une heure encore.
Des danseurs et danseuses se sont réunis devant la scène pour quelques pas de cercles circassiens. N'oublions pas la technique proposée par l'Association grâce à l’installation d’une sonorisation de très bonne qualité et de la mise en lumière de la scène et du parc qui ont fait office de cerise sur le gâteau "Poppy Seeds". La qualité musicale a conquis l'ensemble du public. Rendez-vous l'année prochaine avec d'autres projets proposés par l'Association...

A la fête de l’Ecotourisme

Ecotourisme

Comme c’est le cas depuis trois ans, Châtillon a célébré le respect, la protection et la découverte de la nature et du Patrimoine. C’est au camping que s’est déroulée la 3ème édition de la fête de l’Ecotourisme qui a, une fois de plus, mis tout le monde d’accord.

Balades natures, historiques, écolos : c’est ainsi qu’a démarré la fête de l’Ecotourisme ce dimanche 21 mai. Comme à chaque fois, l’association Castellio proposait la découverte de lieux historiques (plaques installées dans la Ville et traversée de la Loire comme thèmes) avec les explications autorisées de Guy Brucy, historien.
Francine Gaillard, membre du Conservatoire d’espaces naturels était, elle aussi, fidèle au poste et a emmené les promeneurs à la découverte de l’île à Gaston. Petite nouveauté : Patricia Feix, conseillère municipale, proposait une balade autour des hôtels à insectes installés près de l’école et du gymnase.
Au camping, associations, artistes et artisans présentaient leurs différentes activités. Frédéric Berneau faisait déguster et vendait ses produits du terroir (huile de noix, de noisettes, terrines, etc.). La ferme des « Trappes » vendait ses poulets et ses charcuteries, sans oublier les crottins et la délicieuse beurrée de la Chavanière. L’association ECLAT (Equipe Culture Loisir et Animation pour tous) rabattait des bénévoles et présentait ses projets pour l’année 2017.
Les conseillères en séjour de l’Office de Tourisme étaient là pour renseigner les promeneurs et les touristes. L’association Arteria exposait ses œuvres et proposait un atelier d’activités manuelles ainsi que des maquillages pour enfants.
Une vendeuse de bijoux artisanaux en pierres était également sur place.
A midi, c’est l’association des pêcheurs « la Gaule châtillonnaise » qui s’est chargé du repas 100% poisson, évidemment. Les convives se sont régalés de poissons de Loire frits, de maquereaux et de silures fumés, de terrines au saumon. Un vrai délice pour les papilles que le public a pu apprécier en musique.
Patrick, Pierre, François et Lolita ont accompagné le repas en chansons et dans une atmosphère très conviviale et détendue, avec le soleil en prime.
En fin d’après-midi, Colette Baron, Patricia Feix et Stéphanie Manzano ont lu des contes. Une dizaine de personnes et quelques enfants ont écouté avec attention leurs talents d’oratrices et de comédiennes…
Seul bémol de cette journée, le public était un peu moins nombreux qu’à l’accoutumée, plusieurs événements ayant lieu ce même jour.


Haut de page