Fleurissement

En route pour la 3ème fleur

En 2014, le Comité régional du fleurissement attribuait une seconde fleur à la Ville. Cette année, l’équipe municipale a souhaité concourir à l’attribution d’une troisième fleur.

Bernard Bonnefont, adjoint au fleurissement et Christophe Macé, responsable des services techniques ont été les guides des trois personnes membres du jury régional du Comité du fleurissement. Le lundi 21 août, celles-ci sont venues faire un tour de la Ville pour en découvrir les endroits fleuris et les aménagements.
Leur visite a commencé par la Mairie, le chemin du Pâtis, le gymnase de la Communauté de communes où ils ont, notamment, pu découvrir les hôtels à insectes, la croix des allemands, route de Gien où ils ont pu découvrir le blason en fleurs réalisé par les services techniques. Ils se sont, ensuite, dirigés vers le port, à Mantelot puis au camping.
« Ils ont paru satisfaits et ont bien aimé le fleurissement de la Mairie », souligne Bernard Bonnefont.
Face à leur réceptivité et à leurs commentaires plutôt positifs, l’Adjoint se veut confiant pour l’attribution de cette 3ème fleur.
En dehors des fleurs, le jury remarque aussi les aménagements. Cette année, ils ont d’ailleurs été particulièrement séduits par les canisites mais aussi par la propreté de la Ville.
N’oublions pas de souligner qu’ils se sont déplacés le lendemain du vide-grenier du centre-Ville et que les rues étaient en parfait état.
C’est à la mi-octobre que le jury transmettra sa décision.
La question c’est, évidemment, est-ce que Châtillon concourra pour une quatrième fleur dans les années à venir ? La réponse est non !
« Je pense qu’on va s’arrêter là. Si l’on obtient cette troisième fleur, c’est déjà très bien. On va surtout faire en sorte de conserver celles que l’on a déjà parce que c’est beaucoup de travail, d’investissement et d’entretien», précise Bernard.
Le Comité du fleurissement repasse tous les trois ans pour vérifier si les fleurs obtenues sont toujours méritées. S’ils jugent que ce n’est plus mérité, ils peuvent les supprimer.
Les efforts seront donc concentrés pour ne pas régresser…

Fleurissement, aménagement, entretien, décoration : des atouts indéniables pour Châtillon...

En 2014, le Comité régional du Fleurissement attribuait une seconde fleur à Châtillon. Témoignage des nombreux aménagements réalisés par l'ensemble de l'équipe des services techniques dirigée par Christophe Macé. Bernard Bonnefont, adjoint au fleurissement, entre autres, est bien décidé à décrocher la troisième fleur. Et, pour cela, la Ville a mis toutes les chances de son côté.

Des hôtels à insectes ont pris place près de l'école et du gymnase, un faux puits où trônent fleurs et vivaces est aussi venu embellir le paysage bétonné des abords du gymnase, des arbustes, des massifs de fleurs...autant d'efforts que remarquera le Comité régional du Fleurissement lors de sa venue en juillet ou en août prochain.
Et, ce n'est pas tout ! Christophe Macé projette de créer plusieurs massifs non loin du collège et du gymnase. L'idée : un thème différent pour chaque parterre de fleurs. L'un sera orné de bruyères et d'autres vivaces, l'autre sera plus exotique : bananiers, palmiers. De quoi impressionner le jury et apprécier, au détour d'une balade, le paysage.
La route de Beaulieu, qui connaît actuellement de grandes transformations par la création d'un espace partagé, sera un point non négligeable pour l'obtention de cette troisième fleur. Il faut dire que, depuis 2014 année d'obtention de la seconde fleur, le paysage châtillonnais a tout de même bien changé : le gîte des Près bénéficie désormais d'un espace vert. Des arbustes, des lavandes ont été plantés à Mantelot, le camping s'est vu attribuer une vingtaine de jardinières et presque autant d'arbres. Le port, lui, a changé de visage avec une aire dédiée aux campings-cars, des peintures XXL, commandes artistiques de la Mairie réalisées par l'association Arteria dans le cadre du PACT (Projet artistique et culturel de territoire), et de nombreuses jardinières de fleurs suspendues. Même les habitants des bateaux en ont fleuri une partie, celle qui se trouve juste à côté de la passerelle pour rejoindre Mantelot. Bernard Bonnefont souligne d'ailleurs que, s'ils ont besoin de fleurs et/ou de terre, la Mairie leur en donnera gracieusement.
Côté décoration, cette année la Municipalité a fait des efforts pour Noël avec de nouvelles guirlandes, un investissement de 3000 euros. Mais attention, Bernard y tient :"On achète tout en soldes et en LED". Qui dit décoration dit comice et justement pour le Comice, la Ville promet d'être bien décorée par les habitants mais aussi par les services techniques qui ont prévu, par exemple, comme l'explique Christophe, de faire :" des petites jachères de céréales à toutes les entrées de ville. Il y aura du blé, du tounesol, du lin, etc. Et, on espère bien qu'indirectement ça jouera sur le jugement du fleurissement". Dans tous les cas le plaisir sera avant tout celui des Châtillonnais.
Des idées, il en a revendre : "On va récupérer les wagonnets et les rails de l'ancienne carrière de Châtillon et faire quelque chose avec ça. On va aussi fabriquer des bacs de jardinage pour les élèves de la classe de CM2 de Mme Emanuelli".
Autant dire, qu'avec ça, si Châtillon n'obtient pas sa troisième fleur...

Haut de page