Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

Les labels

A Châtillon, les labels s’additionnent

kevin merlot

La ville de Châtillon possède, à ce jour, trois labels : le label « Villes et villages fleuris », le label « Station verte » et le dernier en date, le label « Station pêche ». Ces trois labels représentent l’esprit de la Commune : soucieuse du bien vivre de ses habitants et réservant un accueil privilégié à ses touristes.

C’est en 2003 que Châtillon a adhéré au label des « Villes et villages fleuris », en 2012, la Ville a obtenu sa première fleur puis, une seconde en 2014.
« Villes et villages fleuris » est un label créé en 1959 sur la base de critères d'attribution et sous réserve d'une réelle motivation de la part de la commune candidate. Le but initial était le développement économique local en favorisant le fleurissement et les espaces verts.
Le symbole reste la fleur, même si les critères d'attribution ne cessent d'évoluer depuis lors afin de s'adapter aux nouveaux enjeux, notamment la qualité de vie, la nécessité de préserver la biodiversité et de mettre en valeur l'environnement. L'aspect humain et notamment le lien social font également partie intégrante des critères.

Ce label est géré par le Conseil national de Villes et Villages fleuris, association loi 1901. Une grille de critères est régulièrement mise à jour. Elle permet non seulement l'évaluation mais sert également d'appui pour la collectivité qui peut ainsi s'en inspirer pour mener sa réflexion quant au fleurissement, à l'aménagement des espaces verts, à l'écologie.

Réfléchir aux réponses que l'on peut apporter à cette grille de critères permet à la Commune de penser son aménagement. A Châtillon, les élus attachent une grande importance à la pertinence des plantations ainsi qu'à la créativité.
Cette partie fleurissement est gérée par Bernard Bonnefont, Adjoint. Il permet à la Commune de faire partie des 4835 communes françaises labellisées « Villes et villages fleuris ». Rien ne serait non plus possible sans l’investissement des conseillers membres de la Commission et le travail des employés des services techniques.

Une commune labellisée « Ville et villages fleuris » peut obtenir de 1 à 4 fleurs ainsi que des trophées et prix spéciaux (prix de la diversité végétale, prix national de l'arbre, prix de la mise en valeur du patrimoine, prix du fleurissement des jardins familiaux collectifs, prix de l'action éducative et pédagogique, prix Station Verte, prix national du jardinier(ère), prix de la Valorisation touristique du Label). Dans tous les cas, c'est une reconnaissance pour la commune du travail accompli.

Impliquer les habitants dans l'obtention et le maintien des fleurs de ce label est une démarche qui créé du lien social. A Châtillon, le concours des Maisons fleuries est attendu, chaque année, faisant de cette cérémonie un véritable événement. Cela revient aussi à associer les habitants à l'obtention de la (ou des) fleurs du Label car ne sont pas pris en compte que les parterres municipaux.

La biodiversité n'est pas un vain mot à Châtillon puisque notre territoire comprend un espace géré par le Conservatoire d'espaces naturels de la Région Centre-Val-de-Loire sur lequel on trouve une végétation typique ainsi que certaines espèces emblématiques des bords de Loire (la sterne niche, le castor y est installé). La Commune entretient des relations étroites avec le CEN.

Le site de Mantelot, classé aux Monuments historiques, compte aussi beaucoup dans ce label.

Concrètement, comment se passe l’obtention du label ?

La première année, la Ville fait acte de candidature en déposant un dossier motivé dans lequel elle décrit son patrimoine tant architectural que végétal et explique pourquoi elle se porte candidate.
Un jury passe et décerne une fleur si méritée.
Ensuite, une visite du jury intervient tous les trois ans afin de vérifier le maintien ou l'augmentation du nombre de fleurs. Il s'agit d'un jury régional (le jury national ne visite que les communes labellisées 4 fleurs). Le jury régional est composé d'élus et de professionnels qualifiés dans les domaines du tourisme, de l'horticulture, des paysages et de l'environnement.
Pour autant, les années non contrôlées peuvent être sanctionnés si, lors d'un passage pour se rendre ailleurs, le jury remarquait un trouble quelconque.

Contrairement au label « Villes et Villages fleuris » précédemment évoqué, le label Station Verte s'adresse aux communes de petite ou moyenne taille, qu'elles soient à la campagne, à la montagne ou sur le bord de mer.

Le label « Station Verte » a été créé en 1964. Il est géré par la Fédération française des stations vertes, association loi 1901. Cette association décerne également le label « Villages de Neige » et « Station Pêche ».

Dès lors qu'une commune a une activité touristique et qu'elle compte moins de 10 000 habitants, elle peut se porter candidate au label « Station verte » à condition de répondre à plusieurs autres critères.
La nature doit y occuper une place importante. Ainsi, des sentiers de randonnées pédestres et VTT doivent exister et être entretenus. Elle doit aussi être dotée d’itinéraires cyclables. La tendance actuelle est aux déplacements doux, à chaque station de s'adapter.
Les savoir- faire locaux sont mis à l'honneur dans les « Stations vertes ».
Un bureau d'informations touristiques doit diffuser les offres et les renseignements touristiques, de nombreuses offres d'hébergement doivent être proposées (hôtels ou chambres d'hôtes, gîtes, camping deux étoiles minimum …)

Une cinquantaine de critères permettent d’évaluer les « Stations vertes ». Certains sont obligatoires, d'autres optionnels. Parmi ceux-ci, la Commune se doit de participer au concours des Villes et villages fleuris.

Aller en vacances dans une « Station verte » c'est aller en vacances dans une destination « Nature ». C’est justement ce que recherchent les touristes qui se rendent à Châtillon.

Châtillon-sur-Loire fait ainsi partie des 500 « Stations vertes » et des 10 « Stations pêche » en France.

Toutes les communes labellisées « Station verte » ont une même vision du tourisme. C'est pourquoi, lors du congrès annuel des « Stations vertes », les congressistes participent à des ateliers sur des thèmes en rapport avec le développement touristique. Ils mettent en commun leur expérience et réfléchissent ensemble pour progresser dans leur offre touristique. Le congrès des « Stations vertes » n'est pas une simple formalité. Un réel travail de réflexion est mené, en ateliers, autour du devenir des « Stations vertes », de ce qu'on veut en faire. En effet, les « Stations vertes » s'adaptent à l'attente des touristes pour être plus compétitives et « retenir » le touriste initialement de passage en lui proposant une offre adaptée à son attente.

Un virage a été opéré vers l'écotourisme à l'occasion du cinquantenaire des « Stations vertes ». La définition de l'écotourisme issue des travaux de Jonathan Tardif, chercheur québecois, a été retenue par la Fédération : « Un tourisme axé sur la nature et les patrimoines (architectural, naturel et immatériel) et qui possède une composante éducative.
Une forme de développement qui contribue au bien-être des communautés locales et qui encourage leur participation, un tourisme qui contribue à la protection du patrimoine naturel et culturel ainsi qu’au cadre de vie ».

Est ensuite venu un partenariat entre la fédération française des Stations vertes de vacances et des Villages de neige et la Fédération nationale de la pêche en France. Ce partenariat permet de travailler ensemble pour promouvoir le développement du loisir Pêche dans les Stations vertes. Il s'agit, en même temps, de valoriser et de protéger les milieux aquatiques.

Labellisée « Station verte » le 8 octobre 2008, Châtillon a obtenu le label « Station Pêche » en octobre 2017. Actuellement il existe plusieurs temps forts pour les Stations vertes : la fête de l'Ecotourisme en mai, la fête du Terroir à l'automne et le congrès annuel en octobre.

A partir de 2019, chaque « Station verte » sera contrôlée tous les 6 ans, soit une centaine chaque année. Ce sera l'occasion de faire le point et de s'interroger sur la démarche engagée par la Commune en matière d'offre touristique.

Châtillon ne compte pas en rester là ! Le camping devrait prochainement concourir à l’obtention d’une nouvelle étoile et de nombreux projets sont dans les tuyaux avec l’association de pêche notamment. Sans oublier les élus qui réfléchissent, sans cesse, à faire évoluer le tourisme et le dynamisme de la Ville en la matière.

Cet article a été réalisé avec l’aide précieuse de Patricia Legras, Conseillère municipale très engagée pour l’écologie et très impliquée pour le tourisme.