Pierrefitte-es-Bois

Pierrefitte-es-Bois

En limite sud-est du Loiret, Pierrefitte-ès-Bois est l’un des derniers villages du Pays-Fort, ce pays argileux et vallonné qui forme le nord du Berry.

Le village est traversé par la Notre-Heure, une rivière aux eaux claires qui alimente un plan d’eau poissonneux au cœur même du village. Deux des dix-sept moulins encore existants recensés sur la rivière se trouvent à Pierrefitte-ès-Bois.

L’église, dont le clocher est curieusement incliné, date en partie du XVIIe siècle. Elle abrite deux peintures du XVIIIe siècle (une Vierge à l’Enfant) et du XIXe siècle (L’évêque bénissant Saint Amatre d’Auxerre) ainsi que des fonds baptismaux en bois doré qui sont tous trois classés aux Monuments Historiques depuis 1969.

Une grange pyramidale se trouve dans le hameau de la Cour. Le bâtiment est privé mais peut être admiré de l’extérieur. Constituées de charpentes monumentales, de pierre et de torchis, ces granges imposantes au toit en forme de pyramide sont typiques du Pays-Fort. Il n’en subsiste aujourd’hui qu’une trentaine, dans le nord du Cher et le sud-est du Loiret.

Le village a la particularité de posséder, au Col des Etourneaux, le point le plus haut du département du Loiret, à 273 m d’altitude. Autrefois, les médecins du Giennois avaient coutume d’envoyer les enfants à Pierrefitte-ès-Bois pour qu’ils y « prennent le bon air ».

Avec ses chemins creux, ses haies tressées, ses chênes « têtards » et ses paysages doucement vallonnés, cette petite commune de 290 habitants appelle à la balade et à la randonnée.

La foire aux chieuves et aux carcalaudes

Chaque 1er mai depuis 1960 (la foire avait auparavant lieu le 2 mai), Pierrefitte-ès-Bois accueille la foire aux chieuves (chèvres) et aux carcalaudes (escargots). Plusieurs milliers de personnes envahissent ce jour-là le petit village d’habitude si tranquille. Si les stands de vêtements et de bazar ont peu à peu pris la place des marchands de chèvres et de volailles d’antan, la foire reste le principal lieu pour l’achat de poules, oies ou canards dans la région. Chaque année, plus de 40.000 escargots d’appellation Bourgogne cuisinés au Chablis sont servis par le comité des fêtes de Pierrefitte. Il est également possible de se rafraîchir et de se restaurer dans l’une des buvettes installées par les associations locales ou par l’école primaire du village.

http://www.pierrefitte-es-bois.fr

Haut de page