Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

Les Restos du cœur

Contact

Les Restos du cœur
Zone artisanale des Champtoux
45 360 Châtillon-sur-Loire

« Les Restos du cœur » désormais installés à Châtillon

Pendant une vingtaine d’années, c’est à l’ancienne gare de Bonny-sur-Loire que les bénévoles des « Restos du cœur » « étaient installés pour distribuer des produits alimentaires et d’hygiène aux plus démunis. Aujourd’hui, c’est à Châtillon, dans un local prêté par la Communauté de communes que se retrouvent les bénévoles.

Le mardi 27 novembre, c’était le premier jour de distribution à Châtillon. En amont, des travaux avaient été réalisés à l’intérieur du local situé dans la zone des Champtoux, près du contrôle technique. Une extension du bâtiment est prévue pour le mois de février.
Si les locaux dont bénéficient les bénévoles sont bien mieux que ceux de l’ancienne gare de Bonny, jugés insalubres, ils sont encore trop petits.
Après les travaux, le bâtiment sera doté d’une salle de distribution, d’un stock et d’une salle où les bénéficiaires partageront le café. Tout le monde pourra enfin respirer et ne pas se marcher dessus. Il va falloir faire preuve d’un peu de patience mais en attendant l’ambiance et l’entente sont au top et, pour tous, c’est ce qui compte !
Annick Biet, la responsable des « Restos du cœur » sur le secteur, est ravie de ce nouveau local propre et bien mieux agencé que le précédent. Un pré-fabriqué a été installé dans la cour afin qu’elle puisse y recevoir les demandeurs pour discuter, pour y effectuer les démarches administratives et les inscriptions.
Depuis le déménagement, au moins une centaine de personnes est venue s’inscrire. « C’est moins qu’avant », précise Annick. Peut-être faut-il le temps que les gens s’habituent à venir à Châtillon…
Il faut dire aussi qu’avec les « Restos du cœur », aucune obligation pour les bénéficiaires de venir dans la commune où ils vivent. Chacun choisit d’aller où il le souhaite. Un moyen de rester anonyme et de conserver sa dignité face aux regards, pas toujours agréables, des autres. Un accueil inconditionnel selon les volontés de Coluche !
Les inscriptions se font tout au long de la campagne qui, désormais, ne connaît pas d’arrêt. La campagne d’hiver s’étend de novembre à mars aussitôt suivie par la campagne d’été qui s’étend d’avril à octobre.
A Châtillon, une vingtaine de bénévoles sont aux côtés d’Annick. Tous étaient déjà à Bonny et l’ont suivie pour continuer de défendre cette cause qui leur est si chère.
Gisèle, Martine, Isabelle, Claude, Danièle, Chantal, Bernard et les autres viennent chacun pour des raisons qui leur sont propres mais sont d’accord à l’unanimité : « On a commencé parce que c’était l’action de Coluche ».
Annick, elle, a été bercée dans le monde du bénévolat. Son père était bénévole, elle a suivi ses traces. « J’aime aider mon prochain et me sentir utile. Voilà maintenant 21 ans que j’ai rejoint l’Association ».
Au centre de Châtillon, chacun a son rôle. Il y a Madame Café, Chantal, qui écoute et a un lien très important avec les bénéficiaires. Annick numéro 2 qui gère les démarches administratives et propose des ateliers de français ouverts à tous.
Claude qui s’occupe du stock, Gisèle qui s’occupe du rangement…

Les distributions ont lieu les mardis et jeudis de 14 heures à 17 heures.