Les temps d’activités périscolaires

A Châtillon, les insectes ont leurs hôtels

A Châtillon, les insectes ont leurs hôtels

Depuis la fin du mois d'octobre, vous avez certainement pu remarquer la présence de maisonnettes en bois à proximité de l'école et du nouveau gymnase. Ce sont des hôtels à insectes ! Véritable abris pour les auxiliaires du jardin (bourdons, guêpes, papillons, coccinelles), ils leurs permettent de pondre leurs oeufs et de protéger les larves du froid de l'hiver. Ainsi, en favorisant la présence de ces derniers, il est plus facile de lutter contre les nuisibles (pucerons, limaces, etc.).
C'est justement cela que Fabienne Bedu, la directrice de la garderie périscolaire a expliqué aux élèves de CM1 et de CM2 qui ont participé à la construction de ces maisons. En amont, les services techniques leur avaient mâché le travail en leur fournissant les matériaux nécessaires et en fabriquant les trois compartiments qui les composent.
Du mois de mai à la fin du mois de juin derniers, pendant les TAP (Temps d'activités périscolaires), les enfants ont achalandé les compartiments avec des briques, des morceaux de bambou et de bois, de la paille, des pommes de pins. Un fois le travail terminé, le menuisier et les membres des services techniques ont assemblé les pièces, les ont fixées et sont allés les installer. Pour protéger le toit, ils ont recouvert le bois de shingle (matériau utilisé pour la réalisation de toitures), mis du grillage, lazuré le bois... "Un travail qui n'est pas des moindres" précise Christophe Macé, responsable des services techniques de la Ville. Chaque hôtel a coûté environ 200 euros de matériaux.
Pour l'heure, deux hôtels sont en place mais un troisième devrait être installé au printemps. C'est d'ailleurs à cette période que les enfants iront faire le tour et découvrir si des petites bêtes ont élu domicile dans leurs réalisations. En attendant, ils passent devant assez fréquement puisque les deux maisonnettes ont été placées en des endroits stratégiques, souvent empruntés par les élèves pour se rendre à leurs activités périscolaires.
En attendant, on salue la belle idée de la Municipalité pour mettre en avant la biodiversité auprès des plus petits. Sans oublier que ces fabrications sont aussi un plus dans les par-terres de fleurs et qu'ils joueront certainement un rôle important pour l'obtention de la 3ème fleur de Châtillon.

Haut de page