Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

Travaux en cours

Centre-ville : repérage des réseaux, fait !

Un nouveau centre-Ville à l’horizon 2021...

Dans six mois à peine, commenceront les travaux de réfection du centre-ville. Dans un précédent article, nous vous avons exposé les différents aménagements prévus. Avant de pouvoir lancer les travaux, des repérages étaient nécessaires.

Pendant tout le mois de septembre, des repérages des différents réseaux (électrique, eau, téléphone) ont été réalisés par une société mandatée par le cabinet d’experts INCA, en charge du projet “Centre-ville”.
Comme la Mairie ne possédait pas de plan fiable des réseaux, ceux-ci ont été minutieusement évalués. Ainsi, dans toutes les rues concernées par les travaux et dans les rues alentour, vous avez pu remarquer de nombreux marquages au sol.
Ces derniers serviront aux entreprises qui interviendront afin d’éviter la casse quand le moment de creuser sera venu.
Les profondeurs, diamètres et autres indications importantes ont été notés en couleur (en fonction du réseau concerné). Par exemple, les marquages blancs sont ceux des eaux pluviales, les roses, ceux des eaux usées, etc.
De quoi renseigner les ouvriers qui travailleront sur les multiples chantiers de ces travaux conséquents. Ils pourront alors examiner si toutes les maisons sont bien raccordées, la profondeur à laquelle il faut creuser. Un peu technique pour nous mais essentiels pour eux. Autre point important : l’architecte des bâtiments de France est venu à Châtillon pour valider (ou non) les différents aménagements prévus.
Aucune mauvaise surprise, le bilan est très positif. L’ancienne tannerie dont le mur menace de s’effondrer ne sera pas restaurée et un parc verra bien le jour à cet endroit.


Les travaux de la route de Gien ont commencé...

Un nouveau centre-Ville à l’horizon 2021...

Depuis le mardi 24 septembre, les machines et les ouvriers de la société “Vauvelle” ont pris place, route de Gien. En effet, le réseau d’eau, très vieillissant, nécessite d’importants travaux qui devraient durer environ quatre mois.

La première étape de ces travaux : le sondage, indispensable pour passer la nouvelle conduite d’eau potable, a débuté la semaine dernière et se poursuit cette semaine. Il vient pourtant d’être interrompu pour laisser place à d’autres travaux qui étaient prévus, un peu plus tard, dans le planning.
En effet, la course cycliste “Paris-Bourges” passera par Châtillon le jeudi 10 octobre et les cyclistes emprunteront la route de Gien. Il est dont impossible pour l’entreprise de continuer à mobiliser la route.
La Municipalité a donc décidé, en attendant le passage de la course, de s’atteler à d’autres travaux avant ceux du remplacement des canalisations d’eau potable.
En ce moment, les ouvriers se chargent donc de refaire le mur, en très mauvais état, qui longe la route, ils s’attaqueront, ensuite, à la réfection des virages qui vont être rétrécis.
“Nous avons souhaité resserrer les deux virages sur cette route afin de limiter la vitesse qui est souvent excessive”, explique Bernard Bonnefont.
Les habitants s’étaient exprimés, eux-mêmes, sur ce point lors de la réunion préalable aux travaux. Leurs souhaits ont donc été entendus par le Conseil municipal.
Toujours pour aider au ralentissement : un plateau sera créé sur la route à hauteur de la rue du pont Elie de manière à ce que les véhicules soient contraints à freiner. Ce ralentisseur facilitera également la visibilité à la sortie de cette petite ruelle.
Après le passage de la course cycliste, les équipes chargées du chantier changeront les canalisations d’eau. Le creusement se fera en majeure partie sur les trottoirs pour ne pas abîmer la route.
Les anciennes canalisations seront remplacées par des canalisations de plus grand diamètre, ce qui permettra une meilleure pression. Le choix de ce diamètre est aussi et avant tout sécuritaire. En cas d’incendie, le débit d’eau est plus important et facilite le travail des pompiers. Pendant les travaux, la rue sera aussi équipée d’une bouche à incendie : elle en était dépourvue jusqu’ici.
Une fois que les habitations seront tous raccordées, la voirie sera refaite de chaque côté de la route. Un peu plus tard, au printemps, de nouveaux espaces verts seront créés. L’équipe municipale espère que les travaux seront terminés en décembre.


Un nouveau centre-Ville à l’horizon 2021...

Un nouveau centre-Ville à l’horizon 2021...

Le lundi 9 septembre, le Maire avait convié les habitants et les commerçants du centre-Ville afin de leur présenter les travaux qui seront entrepris dès le début de l’année prochaine.

Emmanuel Rat, le Maire, a présenté à ses administrés le projet des futurs travaux du centre-Ville. Des travaux conséquents qui se feront en deux tranches : l’enfouissement des réseaux d’eau, d’électricité et de téléphone puis, la réfection esthétique des rues.
Pour commencer, le Maire a d’abord rappelé la vétusté du réseau d’eau de la Grande rue, datant de 1939. Ce réseau avait été inauguré il y a 80 ans par Jean Zay. Il en est de même pour le réseau d’assainissement, vieux de 50 ans.
L’ensemble du réseau sera donc refait à neuf. Un réseau d’eaux pluviales, non existant dans cette partie de la Ville, sera créé.
Le Maire a présenté le cabinet d’experts “ECS” en charge de l’élaboration du projet avec la “Lyonnaise des eaux” pour la partie assainissement et eau potable.
Les travaux devraient débuter en mars 2020, quand les entreprises auront répondu à l’appel d’offre qui sera lancé en fin d’année 2019.
La réfection des réseaux et l’enfouissement durera environ 6 mois.
Le Maire s’est également expliqué sur le choix de l’ordre des travaux dans la Ville. La Maison de retraite, la Maison de santé et le Collège ont été privilégiés afin de conserver des services pour la population. “On ne pouvait pas tout faire en même temps et nous avons voulu pérenniser la vie dans la Ville avant d’entamer les travaux du centre”, précise Emmanuel Rat.
Le cabinet d’experts a, ensuite, présenté les différents croquis des futurs aménagements et expliqué en détails, à la population, le déroulement des travaux.
Pour chacune des habitations, les experts passeront vérifier les branchements individuels. Ils devront donc entrer à plusieurs reprises dans chaque habitation.
Les entreprises profiteront des travaux pour créer des réseaux d’arrosage et d’illumination. La question du réseau de gaz a été soulevée par un habitant. Le Maire a donc bien précisé que ceux qui souhaitaient être raccordés au réseau de gaz de Ville devaient en faire la demande avant le début des travaux. Une fois les travaux terminés, il sera trop tard.
Pour les habitants et surtout les commerçants inquiets quant aux éventuelles coupures, la “Lyonnaise des eaux” s’est voulue rassurante et a précisé que les travaux ne seraient pas faits en suivant l’ordre des maisons mais plutôt en fonction des impératifs de chacun. Par exemple, si l’eau devait être coupée au niveau du salon de coiffure, elle le serait de préférence pendant ses jours de fermeture.
Aucun changement pour la circulation n’est prévu dans les rues concernées, à savoir : la rue du Glacis, la Grande rue et la place Sainte-Anne.
Les trottoirs laisseront place à un espace partagé recouvert de pavés et de béton désactivé, la délimitation sera faite grâce à des caniveaux, des espaces verts seront également créés. La vitesse sera limitée à 30 km/heure pour une sécurité optimale. Sur la place Sainte-Anne, le muret qui cache la rivière sera abattu pour profiter du paysage.
De même, près du lavoir, un espace vert verra le jour. Le cabinet d’experts assure que les travaux seront faits en minimisant la gêne pour les riverains. L’appel d’offre pour la seconde partie des travaux sera lancé en fin d’année 2020, les travaux embrayeront ensuite sur l’année 2021.

Avec un pont et un centre-Ville neufs, Châtillon a toutes ses chances d’attirer encore plus de touristes et de nouveaux habitants.


Les travaux du centre-ville, c’est pour bientôt !

Les travaux du centre-ville, c’est pour bientôt !

De gros travaux vont être entrepris dans le centre-ville et dans les rues adjacentes à partir du mois de septembre 2019. Des travaux très conséquents qui vont s’étendre sur plusieurs années et qui devraient être terminés à l’horizon 2021.

Pour présenter les travaux du centre-ville, la Municipalité organisera une réunion publique le lundi 9 septembre à 18 heures au Centre socio-culturel. Tous les habitants et commerçants de la Grande rue, la rue du Glacis et de la place Saint-Anne sont conviés pour donner leur avis et formuler des propositions concernant les différents aménagements prévus.
Avant de débuter les travaux du centre-ville, c’est d’abord, route de Gien que l’eau, l’assainissement et la voirie seront revus. Des emplacements de parking seront créés ainsi qu’un plateau ralentisseur. Une réunion avec les riverains a déjà eu lieu pour cette partie des travaux. Cette dernière devrait durer 4 mois en tout.

Le centre-ville, lui, sera refait en deux temps :

• Enfouissement de l’eau, de l’assainissement, des réseaux électriques, fibre et gaz au 1er semestre 2020.
• Pose des pavés, bordures et espaces verts en début d’année 2021.

A la suite des travaux prévus en centre-ville, seront envisagés la place Clémenceau et la rue des Prés.
Pour mener à bien ce projet, la Municipalité a fait appel au cabinet d’expertise CAUE (Conseil en Architecture Urbanisme et Environnement) sous le contrôle de l’architecte des bâtiments de France puisque le centre-ville est situé dans le périmètre de l’église.

Pourquoi cet ordre dans les travaux ?

Une étude complète a été effectuée sur le réseau d’eau. “Nous devons commencer par les endroits les plus défectueux”, explique Emmanuel Rat, le Maire.

Quoi qu’il en soit, le centre-ville devrait retrouver une nouvelle jeunesse et certainement voir fleurir quelques boutiques.


L'éclairage public se modernise à Châtillon

brocantelieujoli-w600

Depuis août 2017, la Commune a engagé la société Citéos, spécialisée dans l'éclairage public, pour renouveler son parc d'éclairage. Cette longue opération va durer 12 ans. Elle englobe la maintenance et le renouvellement d'au moins 50% de l'éclairage à Châtillon.

Chaque année, la Commune investit environ 72 000 euros pour la maintenance et le rajeunissement de l'éclairage public. Depuis août 2017, la société Citéos intervient fréquememment en plusieurs endroits de la ville.
Les anciennes ampoules à vapeur de mercure, énergivores, sont remplacées par des ampoules LED, beaucoup plus économiques.
Un investissement conséquent grâce auquel la Commune devrait faire des économies sur les factures d'électricité pour les années à venir. Un acte responsable aussi pour la planète.
L'an dernier, plusieurs quartiers de la ville ont bénéficié de ce changement :
- rue des Paurnelles
- rue des Vergers
- une partie de la rue de la Source
- rue du 27 janvier 1945
- rue de la Paix
- avenue de la République
soit environ 35 lanternes passées en LED, avec une baisse d'intensité de 50 % la nuit pour économiser encore plus d’énergie.
Les 3 et 4 juillet, Christophe Henri, responsable chantier pour Citéos et son équipe, sont intervenus rue de la Marne, rue de la Boyaudière avec une nacelle.
La semaine suivante, ils ont remplacé des lanternes route de Gien.
Ils interviendront également :
- rue de la Source, à nouveau (5 lanternes)
- rue du général de Gaulle (4 lanternes)
- route de Gien, à nouveau (11 lanternes)
En tout, pendant cette tranche de travaux, 40 points lumineux auront été remplacés intégralement avec de nouveaux boitiers classe 2 pour une meilleure protection électrique.
Autre point important, avec le nouveau système mis en place par Citéos, les oiseaux ne pourront plus faire leurs nids dans les candélabres. Ce qui leur évitera aussi de rester coincer à l'intérieur. Pendant les travaux, l'équipe sur place a trouvé des dizaines de nids dans les lanternes.