Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

Travaux en cours

Les travaux du centre-ville. où en est-on ?

Le centre-ville connaît actuellement une grande transformation.

Publié le 14 Juillet 2021

Le centre-ville connaît actuellement une grande transformation. A l’horizon 2022, la commune aura un centre-ville flambant neuf et beaucoup plus attractif. De quoi donner envie à de nouveaux commerçants de s’installer et aux habitants de s’y promener...

Les travaux du centre-ville se poursuivent ! Cependant, la démolition de la maison de la famille Marcilly, qui avait brûlé l’an dernier, retarde sensiblement l’avancée des travaux dans la Grande rue. En effet, les architectes des bâtiments de France ont des demandes très particulières auxquelles l’entreprise doit s’adapter, notamment, de ne pas démolir l’intégralité d’un mur, ce qui oblige l’entreprise à démolir à la main et non avec une pelleteuse. Une perte de temps significative.
Comme nous l’explique Bernard Bonnefont, adjoint en charge des travaux, entre autres, “il a fallu s’adapter et changer d’endroit, la continuité des travaux dans la Grande rue étant impossible”. En effet, les engins de l’entreprise installés dans le haut de la Grande rue rendent impossible l’avancée dans toute la rue.
C’est donc, place Sainte-Anne que les équipes de travaux ont dû s’installer pour continuer les travaux. A cet endroit, les travaux ont pris de l’avance mais dans la Grande rue, ils ont quasiment un mois de retard.
Ce retard gène les commerçants de la rue et la Mairie met tout en œuvre pour que le problème soit résolu au plus vite. Les impasses, quant à elles, sont quasiment terminées. L’accès aux riverains devrait être rouvert prochainement.
Dans la Grande rue, les travaux ne reprendront qu’à l’issue de la démolition de la maison, c’est-à-dire en septembre.
A ce moment-là, les pavés seront posés, le béton désactivé coulé et l’enrobé, lui, sera fait en une seule fois quand l’ensemble de la rue sera accessible.


Les travaux de la rue du Cimetière progressent malgré le froid !

Depuis le début du mois de janvier, de nouveaux travaux ont commencé dans la commune, rue du Cimetière.

Publié le 27 janvier 2021

Depuis le début du mois de janvier, de nouveaux travaux ont commencé dans la commune, rue du Cimetière. La création de ce nouvel aménagement durera environ 2 mois et permettra, entre autres, aux riverains de bénéficier d’un système d’évacuation des eaux pluviales.

Depuis le château d’eau jusqu’au Cimetière, des travaux sont en cours. Ils sont réalisés par l’entreprise Vauvelle et permettront d’offrir aux habitants, un système d’évacuation des eaux pluviales jusqu’ici inexistant.
“C’est dans les tuyaux depuis quelques années, suite à une demande des riverains, mais il a fallu attendre l’octroi de subvention pour lancer le début des travaux”, explique Bernard Bonnefont, adjoint au maire en charge des travaux.
Les aménagements réalisés par l’entreprise de travaux publics seront les suivants : route bombée, réalisation de tranchées drainantes, création de caniveaux, délimitation des trottoirs et pose de bordures.
La commune a aussi demandé la création de trottoir, côté impair. Un trottoir, qui jusqu’alors existait mais n’était pas clairement délimité.
L’ensemble de la chaussée sera recouvert en bi-couche avec du gravillon. Comme nous le précise l’adjoint au maire, ce sera aussi l’occasion de refaire le parking du Cimetière et de la brocante. Le calcaire sera remplacé par du gravillon, un avantage du point de vue propreté.
Le bout de chemin qui redescend à la chapelle, chemin de Saint-Hubert, sera lui aussi réfectionné avec du gravillon.
Ce nouvel aménagement s’élève à 140 000 euros. Une partie est subventionnée par l’Etat et le reste des travaux est à la charge de la commune.
Actuellement et pour une durée d’environ 10 jours, la rue est barrée à la circulation et au stationnement, seuls les riverains peuvent rejoindre leurs habitations.
En effet, il est impossible pour l’entreprise qui utilise des engins imposants, de laisser la rue ouverte pendant cette période.
Quand les tranchées seront terminées et les bordures des trottoirs installées, la rue sera de nouveau ouverte à la circulation en alternance.
Si, comme nous l’explique Corentin Vieugué, chef de chantier pour l’entreprise Vauvelle : “la météo n’est pas idéale, il faut composer avec. C’est mieux quand le temps est au beau fixe mais ça n’empêchera pas l’avancée des travaux et le respect des délais”.
Grâce à ces travaux, les riverains ne subiront plus les écoulements d’eaux pluviales dans leurs jardins !


Les travaux du centre-ville se poursuivent...

Un nouveau centre-Ville à l’horizon 2021...

Depuis le mois de mai, le centre-Ville a un tout autre visage. Pelleteuses, chargeurs, ouvriers, tranchées : c’est le chantier ! Et ça continue...

La Commune a entrepris un programme de renouvellement des réseaux d’eau potable, d’assainissement eaux usées et eaux pluviales, d’électricité et d’éclairage public. Dans le centre-ville, ces réseaux étaient anciens et pour partie défectueux. Il était donc nécessaire de les renouveler. Le bas de la Grande rue est terminé !
Vous pouvez désormais circuler dans cette partie du centre-ville, la route n’est plus barrée.
Actuellement, c’est sur la place Saint-Anne que l’entreprise Eurovia, en charge de la réfection des réseaux, œuvre. Comme pour le bas de la Grande rue, il s’agit là de remplacer les anciens réseaux par des neufs. L’opération a commencé il y a presque un mois et devrait se terminer d’ici une bonne semaine. C'est-à-dire, aux alentours du 15 septembre.
Après cela, les ouvriers répèteront l’opération mais, cette fois-ci, dans le haut de la Grande rue.
A partir de ce moment-là, cette partie de la rue sera fermée à tous les véhicules, y compris les véhicules en stationnement afin de laisser la place à l’entreprise.
Une opération un peu plus délicate que pour l’autre partie de la rue. En effet, la partie haute de la Grande rue est très étroite, l’accès à certains endroits pourra être difficile.
Pendant toute la durée des travaux, le marché du jeudi continue au Champ de Foire et vos commerçants demeurent ouverts. Pensez à leur rendre visite, à continuer de faire vos achats comme vous en avez l’habitude.
Quand les travaux de gros œuvre seront terminés, à la fin 2020, les travaux esthétiques pourront commencer.
L’ensemble des rues seront alors refaites : les trottoirs laisseront place à un espace partagé recouvert de pavés et de béton désactivé, la délimitation sera faite grâce à des caniveaux, des espaces verts seront également créés. La vitesse sera limitée à 30 km/heure pour une sécurité optimale. Sur la place Sainte-Anne, le muret qui cache la rivière sera descendu de moitié pour avoir la vue sur la rivière.
Un petit espace vert, fleuri, agrémenté d’une fontaine permettra à ceux qui le souhaitent de se désaltérer ou faire une petite pause.
Un espace vert avec des jeux pour jeunes enfants verra également le jour, derrière le lavoir de la rue du Glacis. “L’idée est de créer un endroit calme et serein qui accueillera les plus jeunes, de 2 à 6 ans”, précise Bernard Bonnefont, adjoint en charge des travaux.
Les toilettes de la place Saint-Anne seront entièrement refaites. Aucun doute, à l’horizon 2021, le centre-ville de Châtillon sera métamorphosé !


Les travaux du centre-ville avancent bien...

Un nouveau centre-Ville à l’horizon 2021...

Après un retard de deux mois sur le début des travaux dû au confinement pendant la crise sanitaire, les travaux d’aménagement du centre-ville ont commencé le 16 mai.

Après un mois de travaux, les ouvriers ont déjà bien avancé. Le raccordement depuis la rue de Gien jusqu’à la rue Champault est terminé : les canalisations d’eau y ont été changées.
Actuellement, plusieurs entreprises travaillent dans différents domaines.
Eurovia pour le terrassement, Eiffage pour les eaux usées, Merlin pour l’eau potable, Citéos pour l’éclairage public et Engie pour l’électricité.
Cette dernière partie est financée par le Conseil départemental.
En ce moment, les ouvriers s’attèlent à la réalisation des traversées dans le bas de la Grande rue. Ces traversées serviront à faire passer les différents réseaux : téléphone, fibre, eaux pluviales et sonorisation.
Au fur et à mesure de leur avancée, les trottoirs sont détruits, les uns après les autres. Ils ne seront, cependant, pas jetés mais, récupérés pour une autre utilisation.
Une quinzaine de personnes au total oeuvrent à la réalisation de ces travaux.
Ces travaux d’envergure entraînent quelques désagréments notamment la circulation par alternance à certains endroits et la Grande rue barrée en bas jusqu’à la fin des travaux.
Dans l’ensemble, riverains et commerçants ne s’en plaignent pas d’autant que les ouvriers mettent tout en œuvre pour minimiser la gêne.
Par exemple, les travaux les plus gênants sont faits pendant les jours de fermeture des commerces.
Chaque jeudi, les membres de la commission travaux du Conseil municipal, la société Inca, Maître d’oeuvre et les entreprises se retrouvent pour faire le point.
En septembre, une nouvelle grosse partie des travaux débutera dans la rue Martial Vuidet avec, en prévision, des coupures en eau. Les habitants en seront, bien sûr, informés.


Centre-ville : repérage des réseaux, fait !

Un nouveau centre-Ville à l’horizon 2021...

Dans six mois à peine, commenceront les travaux de réfection du centre-ville. Dans un précédent article, nous vous avons exposé les différents aménagements prévus. Avant de pouvoir lancer les travaux, des repérages étaient nécessaires.

Pendant tout le mois de septembre, des repérages des différents réseaux (électrique, eau, téléphone) ont été réalisés par une société mandatée par le cabinet d’experts INCA, en charge du projet “Centre-ville”.
Comme la Mairie ne possédait pas de plan fiable des réseaux, ceux-ci ont été minutieusement évalués. Ainsi, dans toutes les rues concernées par les travaux et dans les rues alentour, vous avez pu remarquer de nombreux marquages au sol.
Ces derniers serviront aux entreprises qui interviendront afin d’éviter la casse quand le moment de creuser sera venu.
Les profondeurs, diamètres et autres indications importantes ont été notés en couleur (en fonction du réseau concerné). Par exemple, les marquages blancs sont ceux des eaux pluviales, les roses, ceux des eaux usées, etc.
De quoi renseigner les ouvriers qui travailleront sur les multiples chantiers de ces travaux conséquents. Ils pourront alors examiner si toutes les maisons sont bien raccordées, la profondeur à laquelle il faut creuser. Un peu technique pour nous mais essentiels pour eux. Autre point important : l’architecte des bâtiments de France est venu à Châtillon pour valider (ou non) les différents aménagements prévus.
Aucune mauvaise surprise, le bilan est très positif. L’ancienne tannerie dont le mur menace de s’effondrer ne sera pas restaurée et un parc verra bien le jour à cet endroit.


Un nouveau centre-Ville à l’horizon 2021...

Un nouveau centre-Ville à l’horizon 2021...

Le lundi 9 septembre, le Maire avait convié les habitants et les commerçants du centre-Ville afin de leur présenter les travaux qui seront entrepris dès le début de l’année prochaine.

Emmanuel Rat, le Maire, a présenté à ses administrés le projet des futurs travaux du centre-Ville. Des travaux conséquents qui se feront en deux tranches : l’enfouissement des réseaux d’eau, d’électricité et de téléphone puis, la réfection esthétique des rues.
Pour commencer, le Maire a d’abord rappelé la vétusté du réseau d’eau de la Grande rue, datant de 1939. Ce réseau avait été inauguré il y a 80 ans par Jean Zay. Il en est de même pour le réseau d’assainissement, vieux de 50 ans.
L’ensemble du réseau sera donc refait à neuf. Un réseau d’eaux pluviales, non existant dans cette partie de la Ville, sera créé.
Le Maire a présenté le cabinet d’experts “ECS” en charge de l’élaboration du projet avec la “Lyonnaise des eaux” pour la partie assainissement et eau potable.
Les travaux devraient débuter en mars 2020, quand les entreprises auront répondu à l’appel d’offre qui sera lancé en fin d’année 2019.
La réfection des réseaux et l’enfouissement durera environ 6 mois.
Le Maire s’est également expliqué sur le choix de l’ordre des travaux dans la Ville. La Maison de retraite, la Maison de santé et le Collège ont été privilégiés afin de conserver des services pour la population. “On ne pouvait pas tout faire en même temps et nous avons voulu pérenniser la vie dans la Ville avant d’entamer les travaux du centre”, précise Emmanuel Rat.
Le cabinet d’experts a, ensuite, présenté les différents croquis des futurs aménagements et expliqué en détails, à la population, le déroulement des travaux.
Pour chacune des habitations, les experts passeront vérifier les branchements individuels. Ils devront donc entrer à plusieurs reprises dans chaque habitation.
Les entreprises profiteront des travaux pour créer des réseaux d’arrosage et d’illumination. La question du réseau de gaz a été soulevée par un habitant. Le Maire a donc bien précisé que ceux qui souhaitaient être raccordés au réseau de gaz de Ville devaient en faire la demande avant le début des travaux. Une fois les travaux terminés, il sera trop tard.
Pour les habitants et surtout les commerçants inquiets quant aux éventuelles coupures, la “Lyonnaise des eaux” s’est voulue rassurante et a précisé que les travaux ne seraient pas faits en suivant l’ordre des maisons mais plutôt en fonction des impératifs de chacun. Par exemple, si l’eau devait être coupée au niveau du salon de coiffure, elle le serait de préférence pendant ses jours de fermeture.
Aucun changement pour la circulation n’est prévu dans les rues concernées, à savoir : la rue du Glacis, la Grande rue et la place Sainte-Anne.
Les trottoirs laisseront place à un espace partagé recouvert de pavés et de béton désactivé, la délimitation sera faite grâce à des caniveaux, des espaces verts seront également créés. La vitesse sera limitée à 30 km/heure pour une sécurité optimale. Sur la place Sainte-Anne, le muret qui cache la rivière sera abattu pour profiter du paysage.
De même, près du lavoir, un espace vert verra le jour. Le cabinet d’experts assure que les travaux seront faits en minimisant la gêne pour les riverains. L’appel d’offre pour la seconde partie des travaux sera lancé en fin d’année 2020, les travaux embrayeront ensuite sur l’année 2021.

Avec un pont et un centre-Ville neufs, Châtillon a toutes ses chances d’attirer encore plus de touristes et de nouveaux habitants.


L'éclairage public se modernise à Châtillon

brocantelieujoli-w600

Depuis août 2017, la Commune a engagé la société Citéos, spécialisée dans l'éclairage public, pour renouveler son parc d'éclairage. Cette longue opération va durer 12 ans. Elle englobe la maintenance et le renouvellement d'au moins 50% de l'éclairage à Châtillon.

Chaque année, la Commune investit environ 72 000 euros pour la maintenance et le rajeunissement de l'éclairage public. Depuis août 2017, la société Citéos intervient fréquememment en plusieurs endroits de la ville.
Les anciennes ampoules à vapeur de mercure, énergivores, sont remplacées par des ampoules LED, beaucoup plus économiques.
Un investissement conséquent grâce auquel la Commune devrait faire des économies sur les factures d'électricité pour les années à venir. Un acte responsable aussi pour la planète.
L'an dernier, plusieurs quartiers de la ville ont bénéficié de ce changement :
- rue des Paurnelles
- rue des Vergers
- une partie de la rue de la Source
- rue du 27 janvier 1945
- rue de la Paix
- avenue de la République
soit environ 35 lanternes passées en LED, avec une baisse d'intensité de 50 % la nuit pour économiser encore plus d’énergie.
Les 3 et 4 juillet, Christophe Henri, responsable chantier pour Citéos et son équipe, sont intervenus rue de la Marne, rue de la Boyaudière avec une nacelle.
La semaine suivante, ils ont remplacé des lanternes route de Gien.
Ils interviendront également :
- rue de la Source, à nouveau (5 lanternes)
- rue du général de Gaulle (4 lanternes)
- route de Gien, à nouveau (11 lanternes)
En tout, pendant cette tranche de travaux, 40 points lumineux auront été remplacés intégralement avec de nouveaux boitiers classe 2 pour une meilleure protection électrique.
Autre point important, avec le nouveau système mis en place par Citéos, les oiseaux ne pourront plus faire leurs nids dans les candélabres. Ce qui leur évitera aussi de rester coincer à l'intérieur. Pendant les travaux, l'équipe sur place a trouvé des dizaines de nids dans les lanternes.