Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

Programme des expositions de l’Espace culturel

Accès

En semaine l’accès à l’Espace Culturel se fait par l’Office de Tourisme. le dimanche l’accès se fait par le sas vitré situé entre la Mairie et l’Office de Tourisme.

Horaires

Du mardi au samedi de 10 à 12 heures et de 14 à 17 heures.
Le dimanche et les jours fériés, de 15 à 18 heures selon les expositions (renseignements au 02 38 31 99 66 ou sur la porte d’entrée de l’exposition).

Personne à contacter pour exposer

Pascale Huet, chargée des animations
Espace-culturel Mairie
Place de l’Hôtel de Ville
45 360 Châtillon-sur-Loire
Tél. : 02 38 31 99 66

Un concert parmi les tableaux de Guy Canel

Publié le 3 novembre 2021

La chanteuse Giliane Rantoanina et la harpiste Dora Vlad ont donné un beau concert samedi soir à l’espace culturel de la mairie. Les nombreux Châtillonnais présents ont apprécié leur prestation.

Ces deux artistes, venus d’horizons différents, ont conquis le public de l’espace culturel par la grande diversité de leurs choix. Mêlant tour à tour des airs de jazz, de variété ou de musique classique, elles ont montré les aspects multiples de leur talent en convoquant, tout à la fois, Louis Amstrong, Nat King Cole, Ed Sheeran, Léonard Cohen, Édith Piaf et même Claude Debussy !

À la fin du concert chaudement applaudi, Dora Vlad a expliqué au public le fonctionnement de sa harpe et l’utilité des 7 pédales situées à la base de l’instrument. La harpe est l’instrument le plus anciens des instruments de musique. On la retrouve sur des représentations de l’ancienne Egypte, 3000 ans avant Jésus-Christ. La harpe classique possède 47 cordes et ses 7 pédales servent à modifier les 7 notes de la gamme sur toutes les octaves.
Une belle soirée en cet automne maussade.




Le chemin lumineux de Guy Canel

Publié le 27 octobre 2021

L’exposition des aquarelles de Guy Canel nous fait voyager aux confins de l’Himalaya. Impressionné par les costumes bigarrés des tibétains, le peintre semble les croiser sur les chemins de ces hauts plateaux.

Les tibétains marchent volontiers d’un village à l’autre, parfois de longues heures, pour rejoindre un marché, faire un pèlerinage ou visiter la famille. Ils portent de lourds manteaux faits de peau de mouton maintenus avec de larges ceintures. Ces manteaux qui paraissent toujours trop grands permettent, en fait, d’y glisser toutes sortes de charges, des provisions, des réserves pour le voyage. Aux ceintures sont accrochés des objets du quotidien de ces familles qui arpentent les hauts plateaux, souvent plusieurs jours.
Guy Canel saisit avec une grande sensibilité ces personnages aux visages hâlés par le soleil et le vent. Les femmes portent de somptueux colliers ornés de corail, de turquoise et de petites boules en argent.
Loin de ces hautes montagnes, ce peintre qui « aime la vie et le temps présent » s’amuse, aussi, à saisir la pluie qui arrose les passants en balade ou une touriste rêveuse sur une plage de l’Atlantique.
Une belle exposition dont le vernissage a attiré beaucoup de monde reçu par Catherine Letonnelier, adjointe à la culture, et Pascale Huet, chargée de l’animation de l’espace culturel.
L’exposition se termine le 21 novembre.
À ne pas manquer.

L’exposition des aquarelles de Guy Canel
L’exposition des aquarelles de Guy Canel



L’exposition “Contre-courants” a accueilli un flot de monde !

Publié le 7 juillet 2021

Les expositions sont de retour et Châtillon s’en réjouit ! Après une exposition dédiée à l’odolaphilie, c’est maintenant l’exposition de l’association Arteria “Contre-courants” que vous pourrez visiter jusqu’au 21 août.

Daniel Girard, le président de l’association Arteria était tout sourire à l’heure de présenter au public cette exposition qui, initialement, devait être organisée l’an passé.
La salle d’exposition de l’Espace culturel était comble, les amateurs d’art étaient venus découvrir les œuvres des nombreux artistes participants. En effet, 25 artistes ont répondu à l’appel de l’association et exposent leurs sculptures, peintures, dessins, gravures et photos.
Le thème “Contre-courants” avait été suggéré par Marta Justovica, photographe de talent, auteure des photos géantes exposées rue des Prés, notamment. Il a été retenu par l’association Arteria dont elle fait également partie. Ce thème, très vaste, a largement inspiré les artistes qui ont joué le jeu et ont tous représenté une vision différente du contre-courants.
Comme l’a expliqué Daniel Girard avec de nombreuses anecdotes et des exemples de tableaux célèbres, le but de cette exposition est de faire exploser les normes et de laisser libre court à son imagination a l’image de L’Urinoir de Marcel Duchamp, entre autres.
Courant d’eau, courant électrique, courant d’air : il y a une multitude de courants qui peuvent se contrer et se rencontrer...
Plus d’une cinquantaine d’œuvres sont à découvrir à l’Espace culturel. C’est les vacances, l’occasion donc d’y emmener vos enfants. Ils en seront émerveillés vu la diversité et le talent proposés au sein de cette exposition.
Catherine Letonnelier, adjointe à la Culture a tenu à remercier les artistes professionnels et amateurs pour la qualité de leur travail. Le vernissage de l’exposition s’est clôturé par un verre de l’amitié.
Voici la liste des artistes qui participent :
Anne-Marie Asselineau, Angéline Bailly, Caroline Bongibault, Michel Bonnand, Alain Breuzé, Simone Combe, Agnes Frattini, Guillermo Miguel Garcia-Rougé, Frédéric Gardinier, Laure-Anne Genkin, Ouiza Gentet, Daniel Girard, Gabriela Gonzalez, Marta Justovica, Sylvie Kolodziej, Christine Marquois, Alain Martin, Sophie Pereira Maias, Rodolphe Raze, Roland Raze, Elisabetta Riganti, Amandine Ronzier, Erik Staal, Célia Tissier, Margarida Viegas.