Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

Informations

L’eau de Châtillon, est-elle bonne et médicalement sûre ? Tour d’horizon.

Publié le 15 septembre 2021

Chacun a son avis sur l’eau à boire. "Elle n’a pas le même goût que celle que j’achète à l’épicerie ou au supermarché", ou, "moi je la trouve excellente et je ne bois que ça." Entre ces deux observations, chacune assez juste, il convient de faire le point.


Parler de l’eau, ce n’est pas seulement évoquer son goût mais, aussi et surtout, sa qualité. L’eau a un goût et il est différent selon sa source. Et nous avons, vite fait, de nous habituer à un goût qui, s’il change, nous fait croire que ce qui est changé est moins bon. Nous ne discuterons donc pas des goûts qui sont propres à chacun. Mais varier l’origine de l’eau reste une possibilité si les conditions de qualité sont respectées.

L’eau à Châtillon : une source de qualité

Avant d’arriver au robinet, bonne à boire et disponible 24h sur 24, l’eau est pompée ou captée dans le milieu naturel. Elle est ensuite traitée afin qu’elle soit potable conformément aux normes. En France, la sécurité et la transparence sont maximales : l’eau du robinet est le produit alimentaire le plus contrôlé.

A Châtillon-sur-Loire, l’eau est pompée dans des forages, réalisés au lieu dit « le Chaudron », route de Pierrefitte, dans une nappe souterraine profonde. Ces forages peuvent produire 1.800 m3 d’eau par jour. L’eau est naturellement de très bonne qualité et pourrait être consommée ainsi. Elle est, quand même, traitée mais ce traitement est limité à une légère chloration afin de la protéger sur tout son parcours dans les canalisations avant d’atteindre le robinet.

L’eau fait l’objet d’un suivi régulier par le Délégataire (SUEZ) et par l’Agence Régionale de Santé (ARS) qui s’assurent de sa conformité aux rigoureuses normes françaises fixées par la Loi de protection de la santé des consommateurs.

Les paramètres analysés sont, en particulier, la bactériologie, la turbidité (1), le pH, l’odeur, la saveur…

Les résultats des analyses d’eau sont affichés en mairie et consultables sur le site de l’ARS (2).

L’eau de Chatillon sur Loire est toutefois riche en calcium compte tenu de la nature du sous-sol (elle est qualifiée d’eau « dure » ou « incrustante ») ce qui n’obère pas sa qualité et sa potabilité mais peut affecter certains usages du fait de dépôts de calcaire (lave-linge, lave-vaisselle).

Des solutions existent, comme, par exemple, l’installation individuelle d’un adoucisseur (3) mais elles nécessitent une maintenance.

Cette solution permet de rendre l’eau moins calcaire et d’en modifier, éventuellement, le goût.

Boire l’eau du robinet à Châtillon peut donc se faire en toute sécurité et son goût peut être modifié, si besoin, comme sa teneur en calcaire.

L’eau potable est un bien précieux mais cette richesse n’est pas repartie de façon égale à la surface de la planète. Sa consommation ne concerne pas que la boisson car l’eau est indispensable à tous les niveaux de notre quotidien comme dans celui de l’agriculture et de toutes les activités industrielles, etc.

Plus d’un milliard d’hommes dispose de moins de 20 litres par jour, ce qui est à peine suffisant pour vivre. Un habitant d’Amérique du Nord utilise 400 litres d’eau par jour, un Européen 150 à 300 litres par jour.

Nous avons, encore, la chance de pouvoir consommer de l’eau sans nous inquiéter. Alors, profitons-en tout en sachant l’économiser car, d’un point de vue écologique, elle est menacée.

(1)Turbidité : particules en suspension qui troublent l’eau.
(2)Site ARS :
https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/eaux/eau
(3)Pour ceux qui souhaiteraient installer un adoucisseur : la teneur en calcium est d’environ 120 mg /l et le titre hydrotimétrique (TH : teneur en sels minéraux) est proche de 30°f.
Une contrainte : il est nécessaire de réaliser régulièrement la vidange des filtres, le nettoyage et / ou le remplacement de la résine.

Suivi et contrôle de l’eau
1000 mesures par an, environ, des paramètres représentatifs de la qualité de l’eau.
Contrôle du Délégataire sur la production :
Contrôle en continu avec alarme de variation du paramètre test (chlore résiduel).
1 analyse par mois et lors des entretiens des réservoirs.
Contrôle ARS sur la production et le réseau
Deux analyses par mois, en moyenne.


Information importante à destination des personnes vulnérables et fragiles


Un registre communal est mis à disposition par la Mairie pour le plan de gestion sanitaire des vagues de chaleur. Les personnes vulnérables et fragiles sont invitées à s’y inscrire pour bénéficier de différentes aides. Vous pouvez vous inscrire par téléphone si vous êtes dans l’incapacité de vous déplacer.


Démarchage téléphonique

Soyez vigilants et prudents quant au démarchage téléphonique. Pour vous guider et vous mettre en garde sur certaines arnaques, l’ADIL (Agence départementale pour l’information sur le logement) a créé un document préventif pour vous informer, n’hésitez pas à le consulter.

Téléchargez le document