Châtillon-sur-Loire
chatillo-sur-loire.com en français
english
ne
de
es

Le pont sur la Loire

Essais de charges sur le pont

Publié le 29 mars 2022

Près de 400 tonnes. C’est la charge maximale expérimentée sur le pont lors d’un exercice qui a vu 11 camions remplis de sable et pesant chacun plus de 33 tonnes.

Chaque camion a été placé en des endroits précis du pont par des techniciens qui ont mesuré avec attention la réponse des câblages, du tablier à la présence de ces poids lourds. L’examen a été réussi avec un plein succès par ce pont très résistant. En plus d’être un ouvrage d’art, le pont répond à des critères techniques de hautes performances.

LA PASSERELLE PREND FORME
LA PASSERELLE PREND FORME
LA PASSERELLE PREND FORME


LA PASSERELLE PREND FORME

Inauguration du pont

Publié le 23 mars 2022

Un air de fête et une grande joie. Les invités du Conseil départemental et de Baudin-Chateauneuf ont manifesté leur bonheur de découvrir le pont à l’achèvement des travaux. Avec les Châtillonnais, ils ont suivi le feu d’artifice donné en début de soirée sur le pont.

Ils étaient tous là ou presque. En dehors des représentants de l’État, soumis au devoir de réserve en cette période électorale, les parlementaires, les conseillers départementaux anciens et nouveaux élus, une conseillère régionale, des maires et des élus, tous ont entouré le maire de Châtillon, Emmanuel Rat, et celui de Briare, Pierre-François Bouguet pour couper, à l’entrée de la passerelle, le ruban tricolore.
L’événement le mérite tant le travail effectué depuis plus de trois ans sur le pont va changer l’horizon de Châtillon. Ce pont est devenu une vraie œuvre d’art. Outre la réhabilitation de l’ouvrage en termes de câblerie, la construction d’une passerelle, le soin mis dans chaque détail vont faire de ce franchissement de la Loire un passage obligé pour les cyclistes, les piétons et les touristes avides du spectacle du Grand fleuve.

Le président Marc Gaudet a souligné l’importance de ce projet porté pendant de longues années par le conseil départemental et qui a coûté près de 23 millions d’euros. Le maire de Châtillon, Emmanuel Rat, n’a pas caché sa joie de voir le pont ainsi rénové, lui qui, le premier, au conseil général où il siégeait à l’époque, a défendu ce projet. Pierre-François Bouguet, maire de Briare, s’est, lui aussi, réjoui de cette réalisation qui va compléter le circuit touristique du Pont-canal. Le sénateur Saury, ancien président du conseil départemental, a rappelé le rôle que le pont joue d’un point de vue économique pour nos communes.

La passerelle, envahie de piétons et des vélos électriques loués à Pascale (La Maison du Pont Canal à Briare) a permis à chacun de parcourir le pont en toute sécurité au-dessus de la Loire au coucher du soleil. Tandis que quelques élus ont pu naviguer sur la Sterne de Bertrand Deshayes, heureux de faire voguer sa gabarre.

Sur une pile du pont, face au belvédère, Emmanuel Rat et Pierre-François Bouguet, ont dévoilé une plaque rappelant les dates historiques du pont depuis la première construction en 1841. L’architecte de la passerelle, Alain Spielmann aux côtés du patron de Baudin Châteauneuf, Damien Colombot, a rappelé les différentes étapes des travaux réalisés en précisant que le chemin hélicoïdal de halage qui part du pont vers la digue de l’escargot est unique en France.

De retour vers l’entrée du pont, les invités ont assailli le buffet tandis que les Fis d’Galarne entonnaient leurs succès dont les célèbres Mariniers de la Loire à la joie d’un public qui s’est amplifié au moment du feu d’artifice.
Tiré depuis les berges de Loire, le ciel scintillant de tous feux a illuminé le nouveau pont et sa passerelle.

Une belle soirée qui en appelle d’autres et, en particulier, celle qui sera organisée par la municipalité dans les mois à venir.
Merci aux ingénieurs, ouvriers, artisans et à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette rénovation. Notre pont est comme neuf.

LA PASSERELLE PREND FORME

Emmanuel Rat avec le sénateur Saury

LA PASSERELLE PREND FORME

Le maire de Gien, Francis Cammal et le sénateur Sueur entourent le maire

LA PASSERELLE PREND FORME

Le sénateur Saury félicite Emmanuel Rat



LA PASSERELLE PREND FORME

Promenade sur le pont

LA PASSERELLE PREND FORME

Les vélos électriques

LA PASSERELLE PREND FORME

Francette et Corinne regardent la Loire



LA PASSERELLE PREND FORME

Francis Cammal, Hugues Saury, Marc Gaudet, et le plus à droite, le député de Gannay

LA PASSERELLE PREND FORME

Balade sur la Sterne

LA PASSERELLE PREND FORME

Le président Gaudet présente la plaque historique



LA PASSERELLE PREND FORME

Le sénateur Sueur avec l’architecte, Alain Spielmann

LA PASSERELLE PREND FORME

Sur le belvédère de la passerelle

LA PASSERELLE PREND FORME

La plaque est dévoilée



LA PASSERELLE PREND FORME

La plaque historique

LA PASSERELLE PREND FORME

Emmanuel Rat sur son pont

LA PASSERELLE PREND FORME

Aurélie et Noëlle près de leur camping



LA PASSERELLE PREND FORME

Les officiels pendant les discours

LA PASSERELLE PREND FORME

Emmanuel Rat fait son discours

LA PASSERELLE PREND FORME

Les Fis D’Galarne



LA PASSERELLE PREND FORME

Martin inaugure le pont par une balade en vélo

LA PASSERELLE PREND FORME

La fête est finie, le chef des services techniques, Christophe Macé, range le barnum avec son équipe.

LA PASSERELLE PREND FORME

Ewan et Odin sont heureux sur leur vélo



LA PASSERELLE PREND FORME

Au cœur du feu d’artifice

LA PASSERELLE PREND FORME

Le pont, serein, scintille au milieu de la nuit




Derniers travaux avant l’ouverture définitive du pont

Publié le 16 mars 2022

Lundi 21 mars, le pont de Châtillon sera inauguré en présence des hautes autorités de l’État, la Région, du Département et des élus locaux dont le maire de la commune, Emmanuel Rat.

Les derniers travaux sur le pont concernent les joints de dilatation qui sont placés au niveau de chaque pile. En journée, le pont fermé, des essais de chargement sont effectués.
L’ouvrage sera officiellement remis en service le 21 mars sans restriction sauf pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes à l’exception de ceux assurant une desserte locale.


Le pont, travaux de nuit

Publié le 9 mars 2022

Après la pose de l’enrobé sur le tablier du pont, il a fallu dégager, au niveau de chaque pile, les joints de dilatation qui permettent au pont de garder son équilibre au passage des véhicules qui occasionnent des vibrations.

C’est le moment des dernières finitions. Pose de l’enrobé sur le tablier, dégagement des joints de dilatation, derniers raccords de peinture, revêtement des trottoirs sur le pont, pose des dernières marches de l’escalier qui va vers l’Escargot depuis le belvédère de la passerelle. Ces marches sont faites d’un bois très résistant qui vient de l’Amazonie brésilienne, de l’ipé. Tout doit être fini pour le 21 mars, date de l’inauguration officielle !

LA PASSERELLE PREND FORME
LA PASSERELLE PREND FORME
LA PASSERELLE PREND FORME


LA PASSERELLE PREND FORME
LA PASSERELLE PREND FORME

Encore un mois et la passerelle sera ouverte au public

Publié le 16 février 2022

L’escalier de la passerelle qui descend vers la Loire et l’Escargot est installé. Ne restent que les marches en bois exotique et le plancher de ce belvédère à poser.

La passerelle qui pèse 300 tonnes est entièrement posée. De ce fait, les câbles porteurs du pont qui sont plus nombreux du côté de la passerelle ont été calibrés de manière à supporter celle-ci. Les derniers travaux de finition de peinture, la pose du plancher du belvédère et des marches de l’escalier qui descend vers la Loire sera achevée dans les dix jours. Pour finir l’ensemble, la réfection des enrobés de chaussée, la dépose des joints de chaussée suivie de la pose et du réglage des nouveaux joints se feront de nuit au cours des trois premières semaines de mars. Ces travaux vont imposer une fermeture du pont de 21 heures à 6 heures du matin durant cette période.

LA PASSERELLE PREND FORME
LA PASSERELLE PREND FORME
LA PASSERELLE PREND FORME


LA PASSERELLE PREND FORME

Vendredi 28 janvier

Publié le 2 février 2022

Après 3 ans de travaux, la circulation dans les deux sens est rétablie.


À partir du vendredi 28 janvier, le pont est ouvert.

Publié le 26 janvier 2022

La circulation à double sens reprend son cours normal ce vendredi 28 janvier 2022 après trois ans d’interruption avec un alternat. La seconde semaine de février, du 7 au 11 février, le pont sera, cependant fermé la nuit de 21 heures à 6 heures du matin.


Circulation normale d’ici la fin du mois de janvier.

Publié le 12 janvier 2022

Finie, l’attente aux feux rouge du pont. Le démontage du plancher suspendu construit sous le pont sera terminé dans une dizaine de jours.

Peu après, la circulation à double sens reprendra son cours normal sur le pont avec la même réserve qu’actuellement concernant les poids lourds.
Ne resteront que la finition de la passerelle, la mise en lumière de l’ensemble pour qu’à la fin février ces travaux qui auront duré trois ans, soient achevés.
Sur la passerelle sont installées les mains courantes munies de lumières LED qui vont illuminer le passage. Prévu pour février, le belvédère attend les caillebotis et leur couverture en bois.
Encore quelques semaines et nous aurons le plus beau des ponts.


La pile de l’Escargot

Publié le 15 décembre 2021

Le chemin de halage qui longe la pile de l’Escargot vers la Loire a été entièrement repavé, une pierre après l’autre, par des ouvriers très qualifiés.

Des travaux minutieux ont été entrepris sur le chemin de halage. Un pavage, comme à l’ancienne, revêt ce chemin qui va mener de la passerelle à la plage de L’Escargot et le petit chemin qui mène vers Mantelot quand la Loire est basse. Chaque pavé est choisi avec soin puis déposé sur un lit de sable pour former un immense puzzle. C’est un travail de patience et d’attention assuré pendant plus d’une semaine par deux ouvriers de l’entreprise Les Paveurs du Centre. Les joints seront posés la semaine du 20 décembre pour achever cette belle œuvre.
Le chemin va être splendide !


Le pont : les échafaudages, c’est fini.

Publié le 13 octobre 2021

Les longs travaux de réfection du pont touchent à leur fin. La passerelle sera bientôt terminée tandis que les suspensions vont être peintes dans un ton de gris. La circulation des véhicules ne sera plus alternée en novembre. Finies les 2’43 d’attente aux entrées du pont. Le calendrier du reste des travaux est fixé.

Le pont retrouve un éclat, une beauté architecturale qu’il avait perdu au fil des années.
Depuis 3 ans que durent les travaux du pont, on a fini par s’habituer à ne le traverser que sur une seule voie dans l’étroit chenal entre les grillages. Dans moins d’un mois, le pont sera rendu à une circulation normale. Les ouvriers de la société Baudin-Chateauneuf ont fait un boulot extraordinaire. Respectant les délais malgré la crise sanitaire, ils ont tenu le calendrier prévu. Ce grand projet, financé par le Conseil départemental du Loiret, aura coûté 21,3 millions d’euros T.T.C. dont 1,2 millions d’euros de révision.

Voici le calendrier des dernières semaines de travaux :

Dates cibles :
Février 2022 : achèvement des travaux et mise en service globale.
Printemps 2022 : mise en service du carrefour giratoire à la gare de Châtillon, sur la N7 (RD2007).

Les grandes étapes des prochains travaux :
Septembre à novembre 21 : montage des belvédères de la passerelle.
Octobre à novembre 21 : réalisation des placettes de raccordement de la passerelle.
Novembre à décembre 21 : montage des équipements et revêtement de la passerelle.
Novembre à décembre 21 : mise en lumière de la passerelle et réfection éclairage de l’ouvrage.
Décembre 21 à janvier 2022 : changement des joints et réfection de chaussée de l’ouvrage.

LA PASSERELLE PREND FORME
LA PASSERELLE PREND FORME
LA PASSERELLE PREND FORME



LA PASSERELLE PREND FORME

Publié le 29 septembre 2021

Traverser la Loire à pied tranquillement, c’est pour bientôt. La passerelle prend forme. La passerelle pour les piétons et les vélos se profile à l’horizon 2022. Une autre manière d’apprécier le Grand Fleuve.

Emprunter le pont de la Loire a toujours été une aventure risquée. Les trottoirs étroits et, même absents au pied des piles du pont, ont toujours rendu la traversée difficile sinon dangereuse. Bientôt, ce sera du passé car les Châtillonnais et les touristes pourront découvrir la Loire en faisant une vraie promenade au-dessus du fleuve.
Les travaux permettent de voir dès maintenant ce que sera cette passerelle, longue de 353 mètres, à l’aval du pont.

LA PASSERELLE PREND FORME
LA PASSERELLE PREND FORME


Les poutres métalliques de support sont installées tout le long du pont. Les premiers garde-corps ont été montés à partir de la rive sud. Le belvédère à mi-course de la passerelle sera réalisé dans quelques semaines. Il est la partie élargie de la passerelle qui va former comme une terrasse au-dessus de l’Escargot. Ce sera là un espace de repos où des bancs seront installés et d’où, un escalier permettra de gagner l’Escargot et sa plage.

LA PASSERELLE PREND FORME
LA PASSERELLE PREND FORME
LA PASSERELLE PREND FORME


Ces travaux ont pu être menés sans interruption complète de la circulation grâce au large plateau de travail monté par les ouvriers de l’entreprise Baudin-Chateauneuf sous le tablier du pont dès le début des travaux.

LA PASSERELLE PREND FORME
LA PASSERELLE PREND FORME


Apprécier la Loire au coucher du soleil depuis le belvédère va attirer les touristes et les Châtillonnais amateurs de balades. Sans compter qu’à la période estivale, l’accès de la commune pour les cyclistes de la Loire à vélo sera beaucoup plus facile. Le commerce local devrait en bénéficier et c’est tant mieux.
Une attention particulière sera portée à la sécurité des usagers de la passerelle pour que sa traversée soit agréable.
En attendant cette promenade, Mantelot garde tout son attrait mais pouvoir traverser facilement la Loire va changer les habitudes des marcheurs.
Patientons jusqu’au printemps prochain.


Le pont sur la Loire : dernière partie des travaux lancée !

Publié le 12 mai 2021

Déjà un an et demi que la société Baudin a commencé la réfection du pont sur la Loire. Depuis le début du mois de mai, ils sont entrés dans leur dernière phase de travaux qui va s’étendre jusqu’à l’automne. Leur intervention devrait prendre fin en février 2022 !

La dernière phase des travaux du pont sur la Loire a été lancée au début du mois de mai. Après avoir passé un an et demi sur l’ouvrage, les ouvriers s’attèlent désormais à la passerelle. Ce n’est donc plus sur mais sous le pont que se trouvent les 14 employés de la société Baudin Châteauneuf. Là, sur le plancher provisoire, ils mettent en place les poutres qui maintiendront la passerelle dédiée à la circulation douce. Ensuite, ils placeront les consoles puis les morceaux de plancher.
Sur le pont, les dernières selles provisoires ont été retirées lors de la dernière fermeture, la semaine passée. Les câbles définitifs sont tous en place et l’ensemble de la suspension provisoire a été déposée. La couleur bleue a donc presque entièrement disparue de l’ouvrage excepté pour les plates-formes situées en haut de chaque pile.
Elles servent actuellement aux maçons et au tailleur de pierre qui viennent effectuer des retouches, ajouter des pierres et faire du ragréage sur les piles.
Bientôt, ces plates-formes seront démontées. A ce moment-là, le pont sera fermé de nuit car l’ouvrage tout entier sera mobilisé.
Avant ça, le lundi 17 mai, le pont sera fermé pour une nuit pour le retrait des blocs de béton provisoires. Au mois de juin, les peintres reviendront pour peindre les câbles définitifs et effectuer les retouches au niveau du tablier.
L’opération s’étendra sur trois mois environ.
A l’automne, d’ici quelques mois donc, le pont sera entièrement rénové ! En revanche, les travaux ne seront complètement terminés qu’en février 2022.
En effet, une fois la passerelle terminée, les ouvriers de la société Baudin devront encore effectuer quelques finitions, des réglages et un contrôle de l’ensemble du chantier.
La passerelle ajoutant du poids à l’ouvrage, la tension des câbles sera vérifiée et ajustée.
“On pourra cependant certainement ouvrir soit la passerelle soit le pont avant le mois de février 2022 et on l’espère d’ailleurs”, explique Cyrille Brusseaux, chef de chantier pour Baudin-Châteauneuf.
Malgré le retard cumulé à cause de la crise sanitaire, leur but est d’ouvrir à la circulation avant la fin de l’année. Un retard qu’ils ont d’ailleurs presque complètement rattrapé et qu’ils vont continuer de minimiser.